Soutenez

La soif de boissons sans alcool en hausse

Le choix des boissons sans alcool s'est diversifié au cours des dernières années.
Le choix des boissons sans alcool s'est diversifié au cours des dernières années. Photo: iStock

C’est indéniable, la demande de boissons sans alcool est croissante au Québec, même si elle demeure marginale. Auparavant, l’offre se limitait aux bières non alcoolisées, mais cette dernière s’est progressivement élargie aux vins, aux prêts-à-boire et aux spiritueux au cours des dernières années. 

La vente des produits sans alcool a augmenté à la SAQ en 2021-2022, selon les chiffres enregistrés pour l’année financière qui s’est terminée en mars 2022

Ainsi, les ventes en litres de ces produits par la société d’État ont crû de 40 % en un an. Cette augmentation s’explique notamment par une diversification de l’offre, puisque 60 produits sans alcool se sont retrouvés sur les tablettes de la SAQ, ce qui représente une hausse de l’offre de 43 % par rapport à l’année précédente.  

Toutefois, ces boissons non alcoolisées représentent toujours une infime part des ventes de la société d’État, soit à peine 0,2 %, indique l’agente d’information à la SAQ Linda Bouchard. 

Si les restaurants et bars peuvent s’approvisionner directement auprès des marques de boissons sans alcool, la SAQ a tout de même enregistré «quelques ventes auprès des bars et restaurants, dont les vins sans alcool», précise Linda Bouchard. 

Nombre de produits commercialisés à la SAQ en 2021-2022:
+ de 43 900

Un avenir prometteur 

Plus largement, selon Global Market Insights, le marché mondial des bières non alcoolisées représente en 2022 plus de 22 G$ US, une valeur qui pourrait doubler au cours de la prochaine décennie*. 

À titre de comparaison, le chiffre d’affaires du marché mondial des bières alcoolisées était de 554 G$ US en 2021, ce qui est 25 fois plus que celui des bières non alcoolisées. 

Cependant, bien que la bière non alcoolisée représente un petit segment du marché mondial de la bière, Bière Canada «s’attend à une hausse annuelle de plus de 10 % alors que les consommateurs recherchent une plus grande variété [de] styles de bières, y compris celles à teneur en alcool plus variée», pouvait-on lire dans un communiqué saluant au printemps dernier l’élimination de la taxe d’accise fédérale sur la bière non alcoolisée dans le budget 2022

Ce qu’il faut savoir sur les buveur.euse.s 

Près du trois quarts des consommateurs de boissons sans alcool boivent de l’alcool, ce qui semble indiquer que ces produits permettent surtout une consommation modérée de l’alcool et non une volonté d’abstinence.

*Les bières dites non alcoolisées incluent les bières sans alcool et celles peu alcoolisées. 

Une infolettre l’fun? Abonnez-vous à celle du Week-end pour voir!

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.