Soutenez

Fou gin, folle philosophie d’entreprise

Fou gin
Photo: Tirée de Facebook de Fou gin

Débarqué en début d’année sur les tablettes de la SAQ, Fou Gin est le premier produit des Spiritueux SCR, une jeune entreprise deQuébec qui mise sur un modèle d’affaires innovant pour se mettre sur la carte.

Développant une marque à l’image de son temps, l’entrepreneur, Sébastien Cliche-Roy, cherche à se distinguer dans l’industrie des spiritueux par son engagement écologique et ses contributions à la culture québécoise. Et ça marche, Fou Gin a récemment remporté trois médailles d’or, dont deux à l’international.

Après près de deux ans de travail et de réflexion, Fou Gin fait son entrée dans le marché des spiritueux québécois. Le produit, développé par Sébastien Cliche-Roy, cherche à créer un précédent dans l’industrie. «En plaçant les valeurs de la compagnie avant la marge de profits, Fou Gin cherche à développer un nouveau modèle d’affaires, une nouvelle façon d’envisager une entreprise», commence le fondateur des Spiritueux SCR.

En misant sur les valeurs qu’il partage avec sa génération, l’entrepreneur de 26 ans désire rejoindre son public cible, les jeunes adultes, et créer un attachement à sa marque. Ainsi, «l’écoresponsabilité détermine toutes les étapes de la production et des décisions prises au sein de l’entreprise». Ce modèle d’affaires a pour effet secondaire d’encourager l’économie locale, puisque 98% de leurs ingrédients et de leurs aromates proviennent de grossistes québécois.

«Même si le citron biologique coûte deux fois plus cher, on considère que ça en vaut le coût. Lorsqu’il s’agit de préserver l’environnement et d’établir des pratiques durables, on n’hésite pas à assumer des frais supplémentaires», déclare le fondateur qui espère que l’engouement du public et des médias saura inspirer les autres entreprises à adopter des pratiques similaires.

M. Cliche-Roy déclare la traçabilité des conditions de production essentielle. «Sans ça, on ne pourrait pas garantir que nos choix contribuent à réduire notre empreinte écologique. On ne pourrait pas affirmer, comme c’est le cas en ce moment, que nos bouteilles, qui viennent d’Espagne, sont complètement faites à partir de matières recyclées et permettent de réduire notre impact sur la nature.»

Mécène de la culture

Lorsque vient le temps de se faire connaître, Fou Gin sort des sentiers battus. «Plutôt que d’investir dans la publicité ou de verser des sommes considérables à des influenceurs, on a préféré promouvoir la culture locale.

Que ce soient des musiciens, des illustrateurs, des designers a peu d’importance, on offre notre support financier aux artistes émergents de tous genres.» Misant sur la synergie, Fou Gin subventionne leurs projets et contribue, par la même occasion, à développer son image de marque.

Conscient de l’importance du «packaging et du marketing» dans un marché aussi compétitif, M. Cliche-Roy s’est tourné vers les créateurs québécois pour tout ce qui est du développement esthétique. Ensuite, en s’associant à des musiciens tels que Les Louanges, Lova, Emma Beko ou encore Franky Fade, l’entreprise fait voyager son gin à travers les différentes scènes de la province. Autant de collaborations qui permettent de distinguer leur premier produit et de le mettre sur la carte.

Pour des idées de cocktails et en découvrir davantage sur les collaborations de Fou Gin avec des artistes québécois, consultez le https://fougin.ca/.

Une infolettre l’fun? Abonnez-vous à celle du Week-end pour voir!

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.