Évasion, loisirs et plein air

Cyclotourisme dans le Sud-Ouest de la France: un voyage dans le temps!

Carole Saint-Laurent, Guides de voyage Ulysse

La France est reconnue chez les voyageurs à vélo comme «la» destination. On la choisit pour ses innombrables petits chemins tranquilles, ses jolis villages accueillants, la multiplicité de ses formules d’hébergement, ses grands sites historiques, la diversité de ses paysages et, bien sûr, sa cuisine et ses vins légendaires.

Le Périgord et le Quercy, deux provinces du Sud-Ouest, font partie des régions françaises qui ont tout pour plaire. Vous roulerez constamment sur de petites routes de campagne aux paysages somptueux. En ces hauts lieux de la gastronomie fine, pays du foie gras et de la truffe, vous aiguiserez vos sens en découvrant les marchés gais et ensoleillés dont les étals regorgent de savoureux produits du terroir.

Nulle part ailleurs, l’histoire et la nature n’ont su communier en une symbiose aussi parfaite. La plus petite caverne préhistorique comme le plus raffiné des châteaux témoignent du riche passé de la région. Un circuit à vélo au cÅ“ur du Périgord et du Quercy, c’est une invitation à un retour aux sources, où la bicyclette deviendra votre machine à voyager dans le temps…

Vallée de la Dordogne
Le parcours proposé ici prend la forme d’une grande boucle et débute au cÅ“ur du Périgord pourpre. C’est la couleur de la végétation qui divise le Périgord en régions. La région de Bergerac doit son appellation «pourpre» à l’éclat si particulier de la lumière locale, qui accentue la couleur du feuillage d’automne des vignobles.

Bergerac s’est développée sur les deux rives de la Dordogne, rivière qui fit sa fortune. Le mot occitan Brageirac signifie d’ailleurs «banc de sable, bas fond». Cette randonnée cycliste débute dans la ville adoptive du plus fougueux des
poètes : le Parisien Cyrano, devenu par la suite l’homme de Bergerac.

Royaume de la préhistoire au cÅ“ur du Périgord noir, la vallée de la Dordogne connut vraisemblablement les premiers balbutiements de l’homme sur le territoire de l’Hexagone. L’Homo sapiens a choisi cette terre pour ses falaises creusées de cavernes et d’abris, particulièrement nombreux, où il pouvait se protéger du froid et se fabriquer des armes de chasse. Les Eyzies, bâties au confluent de la Vézère et de la Beune, accueillent chaque année le Championnat d’Europe de tir aux armes préhistoriques.

Au Musée national de la Préhistoire, vous découvrirez le mode de vie des individus qui vivaient dans la région il y a 30 000 ans. Tout autour du village, l’histoire de ces hommes préhistoriques est racontée dans les différentes grottes et cavernes.

Vallée de la Vézère
La boucle du circuit se déroule ensuite au cÅ“ur de la splendide vallée de la Vézère, où se trouve le site rupestre de la Roque-Saint-Christophe, un abri troglodytique long de 600 m surplombant la vallée sur ses cinq étages. À Montignac-Lascau, on a eu recours à une technologie de pointe pour rendre un vibrant hommage à la préhistoire, en reconstituant des modèles originaux des peintures pariétales vieilles de 17 000 ans.

L’itinéraire quitte ensuite la Vézère et rejoint de nouveau les eaux paresseuses de la Dordogne. Mais avant que vous n’atteigniez sa plaine fertile, une étape s’impose à Sarlat-la-Canéda, une ville délicieuse. La lumière blonde qui baigne les pierres dorées des vieux murs est un pur ravissement… Tant pour le promeneur gourmand que pour l’amateur d’art, Sarlat marque une halte joyeuse. Symbole de la gastronomie sarladaise, l’oie grasse y est déclinée sous toutes ses formes : foie gras, confit, magret, etc.

Au cours de votre balade sur les berges de la Dordogne, vous découvrirez de véritables joyaux de l’époque médiévale accrochés aux falaises blanches et ocre, tel le village de Beynac, dominé par son château fort, et, tout près, la Roque-Gageac, une séduisante apparition.

La vallée du Lot
Découvrir la vallée du Lot en vélo, quel bonheur! À chaque tournant, un point de vue grandiose vous attend. De chaque côté du Lot, de vieux villages trônent sur de hautes falaises. Saint-Cirq-Lapopie, lieu d’élection des peintres et des écrivains, vous charmera. Ce pittoresque village, entièrement classé monument historique, vit toujours au rythme du passé.

Cahors, capitale du Quercy, est bâtie sur un isthme du Lot. Dans sa boucle, la rivière se glisse doucement sous le plus célèbre des ponts gothiques : le pont Valentré, emblème de Cahors. En descendant les méandres du Lot, l’itinéraire serpente au milieu du vignoble, fief des comtes-évêques de Cahors.

Témoins d’une histoire mouvementée (la lutte franco-anglaise qui dura trois siècles), les bastides du bas Moyen Âge furent créées en pleine période d’explosion démographique afin d’encadrer la population croissante. Villefranche-du-Périgord et Monpazier (magnifiquement préservées), ou encore Beau­mont, sont toutes d’ancien­nes bastides anglaises ou françaises.

Articles récents du même sujet