Évasion, loisirs et plein air

Les Féroé: Les îles au trésor

Anne Sophie Teglborg - Métro Danemark

Les Féroé font partie des îles les moins dénaturées de la planète. La végétation presque vierge sur ces 18 points de l’Atlantique Nord est donc idéale pour les amants de la nature.

Du rebord d’un rocher, un macareux au bec rouge prend son envol. Plus bas, des collines verdoyantes, un village, des cascades et des maisonnettes au toit gazonné forment le panorama des îles les moins dénaturées de la planète. Le macareux se pose sur une statue à l’endroit même où la ville et la nature se rencontrent. Mais si on s’éloigne un peu vers les petits villages, on se rend compte à quel point ces îles sont sauvages.

Plus de 75 000 moutons vivent ici et ils se donnent le droit de traverser les routes quand bon leur semble. Une expédition pour observer les oiseaux sur la falaise doit absolument figurer sur votre liste de choses à faire si vous passez par les Féroé. C’est d’ailleurs un des endroits préférés des ornithologues professionnels et amateurs. Les macareux sont bien sûr très populaires, tout comme les phoques et les baleines qui remontent à la surface pour prendre leur souffle.

Vue d’un bateau, la nature des îles semble encore plus spectaculaire. Les falaises paraissent plus hautes, et les îles, encore plus petites dans l’océan. En prime, vous verrez que les gens ici sont ultra sympathiques. Vous y trouverez facilement un guide qui sera heureux de vous faire faire le tour du propriétaire!

Une petite bouchée de… baleine?
L’agneau revient souvent au menu des Féroïens, ce qui n’a rien d’étonnant; mais ceux-ci ont beaucoup d’autres choses à offrir côté gastronomie. Même le globicéphale commun, un mammifère marin à mi-chemin entre le dauphin et la baleine trouve place dans leur assiette. Le festin vient toutefois avec un sérieux avertissement de la Santé publique, puisque la pêche et la consommation de ce type de baleine seront bientôt interdites à cause de la présence trop élevée de mercure dans la mer. Dans les faits, on en retrouve encore dans des plats traditionnels, surtout dans le village de Gjóvg, à 67 kilomètres de la capitale.

Pour plus de détails, visitez le site www.faroeislands.com

Articles récents du même sujet