Évasion, loisirs et plein air

Cinq incontournables à découvrir autour de Carthagène

Photo: Métro

Carthagène présente l’exceptionnel avantage d’offrir à ses visiteurs à la fois une architecture coloniale bien préservée et de belles plages exotiques. Voici cinq sites à découvrir autour de cette ville de Colombie.

Parque Nacional Natural Sierra Nevada de Santa Marta et Ciudad Perdida
Ciudad perditaChaîne de montagnes mythique s’il en est, la Sierra Nevada abrite le pic Cristóbal Colón, qui culmine à 5775m, à seulement 42km de la mer des Caraïbes. Nulle part ailleurs dans le monde ne trouve-t-on une telle proximité de plages de rêve, de jungles touffues et de neiges éternelles. Quatre ethnies occupent ce territoire, à la fois réserve de la biosphère et patrimoine de l’humanité de l’UNESCO. Elles ont su développer une connaissance exceptionnelle d’un environnement peu commun.

Les Kogis, Arhuacos, Kankuamos et Wiwas forment une population d’environ 30 000 personnes. Au début des années 1970, un vieux Kogi évoqua l’existence d’une cité perdue au cœur de ce massif isolé. Leur curiosité piquée, des pilleurs de tombes précolombiennes explorèrent la région et découvrirent, en 1975, un vaste site archéologique sacré, composé de 169 terrasses creusées à flanc de montagne. Depuis 2005, cette Ciudad Perdida, ou «ville perdue», plus ancienne que Machu Picchu et bâtie par les Tayronas, est ouverte au tourisme. On y accède au terme de trois jours de marche difficile, une sorte de parcours initiatique pour avoir la chance de fouler ce lieu préservé.

Isla Múcura
isla mucura colombie
Située à environ deux heures de bateau de Carthagène, la petite Isla Múcura fait partie du Parque Nacional Natural Marino Corales del Rosario y San Bernardo. On y accoste dans une crique où les eaux transparentes sont parsemées de coraux et de récifs sous-marins. La plongée avec masque et tuba y est remarquable. La plage a été aménagée pour recevoir des visiteurs sans endommager l’environnement, à l’image de ces élégants parasols en feuilles de cocotier plantés dans le sable, et même directement dans l’eau pour certains. Une grande palmeraie couvre presque entièrement l’île, que l’on peut parcourir en empruntant plusieurs sentiers de randonnée. Totalement préservée du tourisme de masse, l’île abrite un seul hôtel, le complexe écotouristique de Punta Faro.

Castillo San Felipe de Barajas
San Felipe de Barajas
Situé à proximité du quartier de Getsemaní, le Castillo San Felipe de Barajas est la plus importante construction militaire de l’époque coloniale jamais réalisée en Amérique latine. Juché sur la colline de San Lázaro, le fort n’était au départ que de taille modeste et se concentrait surtout sur le sommet. C’est d’ailleurs à cet endroit que se trouvent encore ses parties les plus anciennes. Le fort offre de très intéressants points de vue sur la ville et ne manque pas d’étonner par sa taille. À l’intérieur, une série impressionnante de galeries communiquant entre elles permet de se rendre compte de l’ampleur des travaux réalisés. À proscrire aux claustrophobes!

Península de Barú
Cette péninsule (parfois appelée à tort «île de Barú») est une longue zone côtière située juste au sud de Carthagène, séparée de la côte par le Canal del Dique. Depuis 2014, un pont relie cette presqu’île à la terre ferme à la hauteur du village de Pasacaballos. La péninsule de Barú est réputée pour ses plages, notamment pour la Playa Blanca, dont le sable blanc et les eaux limpides attirent les touristes. Son éloignement en fait un lieu apprécié des personnes recherchant le calme et l’isolement.

Volcán de Lodo El Totumo
Les personnes intéressées par les cures de santé pourront opter pour une visite d’une journée au Volcán de Lodo El Totumo. D’aspect plutôt curieux, le petit volcan, haut d’une dizaine de mètres, est formé d’un cône de taille modeste au sommet duquel se trouve une mare de boue dense et chaude. La descente dans le cratère se fait par une simple échelle. Après un massage dans la boue, les touristes peuvent se rincer dans une rivière en contrebas. L’attraction, rudimentaire et amusante, attire de nombreuses personnes tout au long de l’année.

***
Activités de plein air
À quelques encablures de Carthagène, le village de La Boquilla profite d’une situation idéale pour la pratique des sports de glisse, tels que le kitesurf (surf cerf-volant), la planche à voile et le surf. C’est aussi un bon point de départ pour découvrir la région à dos de cheval. Un peu plus loin, au large de Carthagène, dans le superbe archipel du Rosaire, il est possible de s’initier à la plongée sous-marine.

Voici nos meilleures adresses pour apprécier les environs de Carthagène, côté nature:

ulysse cathagène cover
Ce texte est tiré du guide Carthagène d’Ulysse.

Articles récents du même sujet