Soutenez

Que googlent les Canadiens avant de s’envoler?

Photo: iStock

Les restrictions pandémiques sont levées et les Canadiens ont soif de s’envoler! Mais où part-on et comment? Nos recherches Google en disent long sur notre manière de voyager.  

Selon les données de l’entreprise de sondage IPSOS, 60 % des Canadiens envisagent, planifient ou ont réservé un voyage cette année, et les recherches pour des vols ont continué d’augmenter au cours du dernier mois. 

Comme dans le reste du pays, l’intérêt est très marqué au Québec.  

«La pression économique, l’inflation croissante, tout ce qu’on entend aux nouvelles concernant les délais, les annulations, les attentes pour les passeports, les bagages perdus, tout ça n’a pas du tout ralenti l’intérêt des Québécois pour le voyage», assure Luiza Staniec, porte-parole chez Google Canada.  

Que recherche-t-on? 

Si les gens voyagent plus qu’avant, ils recherchent également plus de flexibilité et de tranquillité d’esprit.  

«On observe chez Google une hausse importante des recherches en termes de politique d’annulation et d’assurance voyage, indique Luiza Staniec. Les gens sont prêts à voyager, mais veulent pouvoir à la dernière minute annuler leur vol ou leur hôtel.» 

Ils veulent aussi des vols moins chers en raison de la pression économique actuelle. Pas moins de 91 % des gens choisissent l’option la plus rentable. Les recherches Google montrent qu’ils sont prêts à prendre des vols plus longs, avec plus d’escales, en autant qu’ils soient moins dispendieux. 

Le terme anglais «workation», télévacances en français, a également explosé dans les recherches Google durant la pandémie et continue d’être populaire aujourd’hui. Comme quoi, de plus en plus, les gens veulent pouvoir combiner travail et plaisir. 

Où va-t-on?  

Si, dans le passé, les Québécois attendaient généralement l’hiver pour leurs vacances tout-inclus dans le sud, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Même en été, des vacances soleil sont réservées. 

Une autre observation nouvelle et surprenante, signe que les gens veulent vraiment voyager: «on voit de plus en plus de recherches pour savoir où voyager seul, ce qui n’était pas le cas avant», souligne la porte-parole chez Google Canada. 

Les recherches Google montrent aussi qu’après deux ans à rester chez eux, les Canadiens veulent revoir les classiques à l’international: Paris, Londres et New York sont les destinations les plus recherchées. Étonnamment, les Québécois ont des intérêts quelque peu différents, et des villes comme Tunis et Casablanca, en Afrique du Nord, font partie des recherches les plus populaires dans la province. 

Mais, avant de partir en voyage, et surtout s’ils vont aux États-Unis, les gens cherchent à savoir s’ils vont être admis et ce dont ils ont besoin en termes de vaccin ou autre information médicale liée à la COVID-19. 

Gérer ses attentes 

Pour finir, Luiza Staniec rappelle que si l’intérêt pour les voyages est revenu en force, l’industrie du voyage, elle, ne fait que se remettre en marche.  

 Les prix sont plus élevés. Il faut s’armer de patience, prévient-elle. Il est possible qu’il y ait des délais, des annulations, des pertes de bagage.» 

Elle invite la population à gérer ses attentes et à faire ses recherches en conséquence pour que l’expérience ne soit pas trop dissonante de ce à quoi on s’attendait…  

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.