Manger et boire local

Le miel épicé, c’est quoi l’buzz?

L'entreprise Mike's Hot Honey a mis le miel épicé sur la «map».
L'entreprise Mike's Hot Honey a mis le miel épicé sur la «map». Photo: Mike's Hot Honey/Facebook

Pour pimenter votre poulet frit préféré ou pour donner de la personnalité à vos légumes grillés ou même votre yogourt matinal, le miel épicé est le condiment tout indiqué. Voici pourquoi vous ne pourrez bientôt plus vous en passer!

D’où ça vient? 

C’est l’entrepreneur new-yorkais Mike Kurtz qui a été le premier à commercialiser à grande échelle le miel épicé sous la bannière Mike’s Hot Honey, en 2010. L’inspiration lui est venue lors d’un séjour au Brésil, et de nombreuses années de recherche et développement ont été nécessaires pour mettre le doigt sur la recette parfaite. Depuis, nombreux sont ceux qui ont suivi ses traces, et le miel épicé se retrouve désormais dans les cuisines du monde entier. 

Pourquoi c’est à la mode? 

Notre ouverture sur le monde se traduit, entre autres, par un intérêt marqué pour les différents types de cuisines. Et le mélange sucré/épicé, très présent dans la cuisine latine et asiatique, est une combinaison qui fait saliver la planète gourmande. 

Peut-on le faire à la maison?

Certainement! Et c’est simple comme bonjour, en plus. Vous avez besoin de miel (pasteurisé de préférence) et de piments forts (frais ou séchés), que vous ferez mijoter environ cinq minutes sur feu moyen, avant d’entreposer au frigo dans un contenant hermétique. Voilà, dégustez!

Ça se mange comment?

Le miel épicé apporte un petit kick à chacune de vos recettes, sans pour autant vous enflammer les papilles. Et la beauté de ce condiment est qu’il s’agence avec tout (non, mais vraiment, avec TOUT)! Pour titiller votre palais, ajoutez un filet de miel épicé sur votre pizza, versez-en un trait dans votre cocktail favori, déposez un petit contenant de cet «or liquide» dans votre plateau de fromages, ou faites-y mariner vos côtes levées. Bref, il s’insère partout où on ajouterait normalement du miel, du sirop d’érable ou de la sauce épicée. 

Un fait insolite?

Attention! Les piments forts n’ont pas tous la même intensité sur l’échelle de Scoville. Alors, assurez-vous d’en utiliser un qui respecte vos limites, si vous tentez le coup à la maison. Pour vous délecter, évitez que la chaleur du piment ne prenne le dessus sur le sucre du miel. On recherche l’équilibre parfait ici!

La série «C’est quoi l’buzz» décortique les plus récentes tendances de manière décomplexée. Faites vos «pense-bons» lors de vos prochains soupers en la lisant régulièrement dans la section Inspiration du Journal Métro.

Articles récents du même sujet