Manger et boire local

Verdir son chez-soi

Il y a des rénovations plus rentables que d’autres. Il y a aussi des travaux qui peuvent augmenter la valeur écologique de sa propriété, que l’on soit propriétaire d’un condo ou d’une maison.

Pour attirer les acheteurs à la fibre écolo, voici un palmarès des meilleures idées vertes.

Lumière naturelle – Le fait d’installer une petite fenêtre ou un puits de jour dans un endroit sombre réduit la consommation d’énergie. De plus, les puits de jour tubulaires, qui reflètent la lumière sans transmettre de chaleur, illuminent n’importe quel recoin.
 
Entretien de la pelouse – Pour attirer l’Å“il, une pelouse entretenue et verte est essentielle. Rassurez les acheteurs potentiels en n’épandant que des pesticides naturels.
 
Énergie solaire – La pose d’un système photovoltaïque ou d’un chauffe-eau solaire donnerait davantage de valeur à votre propriété, car, au fil des ans, ces systèmes contribuent à réduire la consommation d’énergie et les dépenses qui y sont inhérentes. De plus, ils augmentent la capacité d’autosuffisance des résidants.
 
Économiser l’eau – Le fait de remplacer les anciennes toilettes par un modèle à double chasse ou la pomme de douche et les robinets par des modèles à faible débit transformera la salle de bains.
 
Verdure – Planter des arbres, des arbustes et des buissons autour de la résidence permettrait de réduire votre consommation d’énergie en isolant la demeure ou en lui procurant de l’ombre.

Rénovations intérieures – La moquette fabriquée à partir de matériaux recyclés, les revêtements de sol naturels ou dont les matériaux sont recyclés ainsi que la peinture à faible teneur en COV sont quelques-uns des matériaux à privilégier pour préserver l’environnement.

Arroser ou ne pas arroser le gazon?

La pelouse est trop souvent perçue comme une plante qui exige beaucoup d’eau, rappelle la Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec. Question de garder son gazon bien vert sans gaspillage, voici quelques conseils.

  • La quantité d’eau nécessaire dépend de plusieurs facteurs, tels que le type de sol, la température, l’exposition au vent, le degré d’ensoleillement, le niveau de piétinement, la hauteur de tonte ou la présence d’arbres et d’arbustes.
  • De façon générale, les pelouses requièrent environ 2,5 cm d’eau par semaine. En moyenne, de 65 à 100 % de ces besoins en eau sont comblés par les précipitations naturelles.
  • Lorsqu’un arrosage est nécessaire, il doit idéalement être fait tôt le matin ou en début de soirée. 
  • En récupérant l’eau de pluie, on fait d’une pierre deux coups.

Articles récents du même sujet