Manger et boire local

Les chicanes de couple feraient vivre plus vieux

Avis à ceux qui idéalisent les relations amoureuses sans conflit : réprimer la colère peut raccourcir la longévité!

 

Cette conclusion résulte de  17 années d’observations au cours desquelles on a classifié les couples selon les attitudes démontrées par les conjoints en situation de conflit.

Parmi les 26 couples qui évitaient les conflits, les risques que les deux conjoints décèdent prématurément étaient quatre fois plus élevés. Ainsi, chez 23 % des couples «sans conflit», les deux conjoints sont morts au cours de l’étude, contre 6 % chez les autres couples. De même, 27 % des couples «sans conflit» ont perdu un conjoint, comparativement à 19 % au sein des autres couples.

Différences hommes-femmes
Au cours de la même période (de 1971 à 1988), 35 % des hommes appartenant à un couple où il y avait absence d’échanges verbaux musclés sont décédés, contre 17 % chez les autres couples. Chez les femmes, 17 % vivant dans un couple sans conflit sont mortes, comparativement à 7 %.

Selon l’auteur de l’étude, Ernest Harburg, professeur en psychologie de l’Université du Michigan, la résolution des conflits en couple est un enjeu de santé publique, puisqu’en la réprimant, la colère s’ajoute aux autres sources de stress et contribue à écourter la vie.

Un congé pour les couples
Par ailleurs, tous les conflits de couples ne se résolvent toutefois pas… Afin de permettre à ses employés de se remettre d’une rupture amoureuse, une compagnie japonaise de marketing, Himes & co., leur offre un congé, dont la longueur dépend de leur âge : les 24 ans et moins ont droit à une journée de congé par année, tandis que les 25 à 29 ans peuvent obtenir deux jours. Les cÅ“urs brisés de 30 ans et plus ont droit à un répit de trois jours annuellement.

Articles récents du même sujet