Manger et boire local

La méthode Dukan: de la viande pour maigrir

À une époque où l’obésité est pandémique, les gens aux prises avec un surpoids aimeraient bien dénicher une solution miracle pour perdre les kilos superflus. Bien sûr, aucun régime n’est parfait et toutes les méthodes pour perdre du poids impliquent des restrictions et des interdits. La méthode Dukan ne fait pas exception.

Mis au point au fil des années et suivi par quelque 15 millions de personnes en Europe et en Asie, le plan d’amaigrissement à base de protéines naturelles débarque au Québec avec la publication du livre La méthode Dukan. Depuis quelques années, Pierre Dukan est l’un des auteurs qui vend le plus de livres en France et est devenu un véritable gourou  de la perte de poids. Métro l’a rencontré pour tenter de comprendre le phénomène.

En quoi consiste votre méthode?
J’ai construit ma méthode sur les protéines et je l’ai divisée en quatre phases. Deux phases pour maigrir et deux phases pour stabiliser son poids. Dans les deux premières phases, les gens ont le choix de manger 100 aliments, 72 protéines (viande, volaille, poisson, laitage, etc.) et 28 légumes. Ces 100 aliments peuvent être consommés à volonté. Et ça, c’est simple parce que les gens savent où ils s’en vont, ils n’ont pas besoin de calculer les calories et ils avancent. Il y a un mur entre ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas. Les gens sont maîtres chez eux, ils peuvent faire ce qu’ils veulent à l’intérieur de ce qui est autorisé. Et ça, c’est très important parce qu’on n’est plus dans la nutrition mais dans le comportement.

Pourquoi accordez-vous une si grande importance aux protéines dans votre régime?
L’intérêt de la protéine, c’est qu’elle n’a que quatre calories au gramme. En comparaison, les lipides ont neuf calories au gramme. Une autre grande qualité des protéines, c’est que le corps dépense 30 calories pour les faire passer dans le sang, contrairement à quatre pour les glucides et neuf pour les lipides. Comme elles sont longues à digérer, les protéines coupent l’appétit.

Pendant les 1 à 10 jours où l’on ne mange que des protéines, n’y a-t-il pas un danger d’avoir des carences en vitamines et en fibres, notamment?
Des déficits oui, mais des carences non. Premièrement, la phase d’attaque, dans laquelle on ne mange que des protéines, dure un maximum de 6 jours, ce qui est insuffisant pour créer des carences. Et il y a la possibilité de prendre des vitamines lors de cette phase. Pour ce qui est des fibres, le son d’avoine comblera les besoins. Franchement, personne ne va mourir parce qu’il ne mange que de la viande pendant cinq jours.

Dans votre livre, vous dites que les fruits ne sont pas aussi bénéfiques qu’on le dit. C’est étonnant.
C’est un bon aliment si on en prend peu, parce que dans les fruits, il y a des sucres rapides. Une fois que vous avez votre apport vitaminique, les fruits n’apportent rien de plus que du sucre. Et si vous mangez beaucoup de légumes, vous aurez toutes les vitamines dont vous avez besoin. On peut manger jusqu’à trois fruits par jour, mais pas plus.

Depuis quelques années, on entend beaucoup qu’il faut diminuer notre consommation de viande. Vous êtes à contre-courant avec votre méthode à base de protéines…
Ce n’est pas la viande qui est dangereuse, c’est la graisse qu’elle contient. C’est pour cette raison que j’ai sélectionné, à l’intérieur des 72 protéines permises, des coupes et des variétés de viandes maigres.

Le coaching personnalisé via internet est un aspect important de votre méthode. En quoi le coaching aide-t-il les gens dans leur démarche?
Tous les jours, ont entre en contact avec 20 000 personnes sur notre site internet. On leur envoie des consignes, des recettes et des indications sur l’alimentation et l’activité physique. Il y a aussi du soutien à la motivation. Et chaque jour, pendant une heure, je réponds personnellement aux questions sensibles et médicales. De cette façon, les gens se sentent encadrés, écoutés, et grâce aux forums, ils se sentent moins seul.

Plusieurs détracteurs, notamment des nutritionnistes et des spécialistes de la santé, ont évoqué les risques de votre régime et des régimes en général. Que leur répondez-vous?
En ce moment, c’est ma méthode qui connaît la plus grande expansion dans le monde. Et honnêtement, je trouve que ma méthode a beaucoup de qualités et tous les gens qui ont maigri grâce à ma méthode sont des ambassadeurs. Leur vie a changé et ils en témoignent. Aujourd’hui je suis riche et connu, alors je ne suis attiré ni par l’argent ni par la gloire. Mon ambition, c’est que ma méthode devienne la méthode de référence, la meilleure. Je crois que globalement, j’apporte beaucoup plus de bénéfices que de risques.

La méthode Dukan – 2 étapes pour perdre du poids, 2 étapes pour stabiliser le poids perdu
Éditions Flammarion

Articles récents du même sujet