Manger et boire local

Cinq trucs pour tenir ses résolutions

Photo: Getty Images/iStockphoto

La nouvelle année débute et, avec elle, telle une rengaine, les bonnes résolutions fusent de tout bord. Pour éviter qu’elles ne soient reléguées aux oubliettes à la mi-février, Guillaume Allard, entraîneur sportif, offre cinq règles d’or pour tenir ses résolutions.

CV

  • Guillaume Allard
  • Entraîneur et préparateur physique depuis 10 ans.
  • Pratique: Zeus triathlon et Clinique sportive HPH

SANTÉ_1 Établir objectif_c100Établir des objectifs précis
Que ce soit sur le plan sportif ou alimentaire, il est essentiel de bien évaluer la cible qu’on souhaite atteindre. Souvent, les bonnes résolutions tombent à l’eau parce que l’objectif qu’on s’est fixé est trop ambitieux et qu’il est facile de se laisser décourager. L’écart entre le point de départ et l’objectif ne doit pas être un long chemin de croix. Il est donc important d’avoir des objectifs réalistes et atteignables.

 

SANTÉ_2 petites étapes_c100S’imposer de petites étapes
Pour réussir sur le chemin de l’accomplissement des bonnes résolutions, on s’impose de petits objectifs à court et moyen terme. Le fait d’avoir de petites étapes – réalistes – à franchir permet de ne pas se décourager. Par exemple, une personne qui souhaite perdre du poids peut cibler la perte d’un certain nombre de calories par semaine (ou par mois), qui correspondrait à une perte de poids de tant de grammes (ou de kilos).

 

SANTÉ_3 Trouver un équilibre_c100Trouver l’équilibre au quotidien
Perdre 10 kilos en un mois, c’est possible. Mais bien souvent, on les reprend aussi vite, parce qu’on n’a pas laissé assez de temps à son corps pour assimiler cette perte de poids. Et il n’a pas pu consolider les gains réalisés. Si on va trop vite, on risque aussi d’avoir l’«effet yo-yo». Il est donc primordial de trouver un équilibre entre l’alimentation et l’activité physique. Mais sans que ce soit extrême.

 

SANTÉ_4 Instaurer une progression_c100Instaurer une progression
Apprendre à faire les choses progressivement permet de franchir des étapes sans être trop brusque avec son corps et son mental. On peut effectuer une activité deux fois par semaine, et lorsque c’est physiquement et psychologiquement assimilé, on augmente la fréquence d’entraînement. Il en va de même avec l’alimentation. Au lieu de tout supprimer dès le premier jour, on enlève un aliment, et une fois que c’est intégré, on peut passer à l’étape suivante

 

SANTÉ_5 S'écouter_c100Être à l’écoute
Est-ce que les changements qu’on est en train d’apporter sont acceptés par le corps? Est-ce qu’on a trouvé un équilibre entre ces changements et le quotidien? Il faut être à l’écoute de son corps et avancer en fonction de celui-ci. La chose la plus importante est de trouver les motivations qui nous importent à nous et non aux autres. Toutefois, si jamais on a besoin de se rajuster et de réévaluer ses objectifs, un entraîneur ou un nutritionniste peut être utile pour poursuivre son chemin vers l’atteinte de l’objectif.

Articles récents du même sujet