Manger et boire local

Un chef à l’érable: au-delà de la cabane

Photo: Patricia Brochu

Pour une troisième année consécutive, le chef Laurent Godbout nous accueille à l’espace Scéna du Vieux-Port de Montréal, transformé pour l’occasion en cabane à sucre urbaine. À mille lieux des cabanes telles qu’on les connaît, il nous offre cette année un menu inspiré de l’Asie.

Au rythme du violon, joué tout au long du repas, les plats se sont enfilés au cours du lancement de l’évènement dimanche dernier. Le chef Godbout, chef et propriétaire du restaurant Chez L’Épicier, a expliqué la difficulté de se renouveler après trois années à la barre de l’événement. Mais il a réussi à nous amener ailleurs, sans nous déraciner. En s’inspirant de plats ou d’ingrédients d’ailleurs, on se retrouve avec une soupe won ton aux grands-pères dans le sirop, à des egg rolls de smoked meat ou des côtes de bison aux épices à tourtière.

Toutes des combinaisons fonctionnent dans l’assiette, même si on ne sent pas trop l’érable dans la majorité des plats. Les plats de viande (côtes de bison et joues de porc) sont particulièrement réussis, tout comme la salade de quinoa. Les desserts eux, sont vraiment succulents. Mention spéciale pour la «créclair» à la crème pralinée et érable; un mélange crêpe et d’éclair, aérien et goûteux, sans être trop sucré.

Tout au long du repas, des petites attentions rendent l’expérience fort intéressante. Par exemple, avant le premier service, on a invité les enfants à aller chercher un pot de popcorn à l’érable ou encore, lors du dernier service, une gigantesque plateforme descend du plafond et on peut aller y chercher un gigantesque biscuit chinois, avec un petit marteau de bois, que l’on va casser à la table.

Pour un peu plus de 60$ par personne (sans compter les taxes, le service et l’alcool), on mange plus qu’à sa faim et on passe un bon moment. Ce n’est pas comme aller à la cabane à sucre, mais entre vous et moi, c’est bien meilleur!

Il ne faut pas comparer, puisque les deux types d’expérience doivent cohabiter. Avec des évènement comme Un chef à l’érable, on décloisonne le sirop d’érable, on le sort de la tradition pour l’amener dans la modernité. Le sirop est un produit bien de chez nous, un produit polyvalent qui ne sert pas qu’à garnir des crêpes ou à détremper une omelette. Laurent Godbout en a fait la preuve encore une fois cette année!

En résumé

Prix? 63$ +tx/personne et 20$/enfant
Quand? Vendredi et samedi à 19h, dimanche à 13h
Où? Quai Jacques-Cartier (face à la place Jacques-Cartier)
Pour réserver > (514)503-9802
Toutes les infos : scena.ca

[Photos : Patricia Brochu]

Articles récents du même sujet