Hochelaga-Maisonneuve

Soirée hommage pour Michel Roy, ex-directeur général de LTQHM

Michel Roy, lors de la soirée donnée en son honneur le 26 août dernier. Photo: Jason Paré/Métro Média

Pour souligner les 30 ans de service de Michel Roy dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, une soirée hommage a été organisée le 26 août dernier au Chic Resto Pop.

Michel Roy a dû prendre une retraite forcée ce printemps, puisque le conseil d’administration de la Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve (LTQHM) l’a limogé de son poste de directeur général le 19 mars dernier.

Lors de son allocution remémorant ses 30 années d’implication dans le quartier, Michel Roy a donné peu de détails sur les motifs qui ont emmené les administrateurs de LTQHM à prendre cette décision qu’il qualifie d’abrupte et de cavalière.

«Je ne comprends pas encore le pourquoi», a-t-il affirmé devant les personnes présentes.

À la suite de cette déclaration, M. Roy a invité les convives à dérouler un parchemin qui leur a été distribué préalablement.

Sur ce dernier, on pouvait lire entre autres : «La vie se poursuit… Et, je n’arrêterai pas… Trop de causes, trop de gens, m’interpellent encore et toujours… Vous qui me connaissez bien, vous le savez, je ne me tairai pas…»

Rencontré avant son allocution, Michel Roy se disait très content que les gens se soient déplacés pour ses 23 ans de travail à la Table de quartier. Pour la suite, il a affirmé être disponible pour des contrats, soulignant qu’il est toujours chargé de cours à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) en sociologie.

De bons mots

Parmi les personnes présentes lors de l’événement, il y avait plusieurs acteurs issus du milieu communautaire, ainsi que des personnalités politiques, telles que Louise Harel, Soraya Martinez Ferrada, Réal Ménard, Catheryn Roy-Goyette et Pierre Lessard-Blais.  

Tous ont souligné l’engagement sincère de Michel Roy dans le quartier.

«C’est quelqu’un de précieux pour le quartier et qui a donné tout son cœur», a relaté la directrice générale adjointe de la Société d’habitation populaire de l’est de Montréal (SHAPEM), Gabrielle Neamtan Lapalme.

Rappelant qu’il lui a donné son premier emploi à l’Atelier d’histoire d’Hochelaga-Maisonneuve, le candidat d’Ensemble Montréal, Réal Ménard, a expliqué que Michel Roy «est un homme qui n’avait pas d’ambition personnelle. Il a toujours été au service de la communauté.»

«Michel Roy a représenté le milieu communautaire avec brio. Je pense qu’il peut être très fier son legs dans le quartier», a affirmé de son côté le maire de MHM, Pierre Lessard-Blais.

Ancienne employée de LTQHM, Marie-Pierre Béland a expliqué que l’événement était précieux puisqu’un malaise et un deuil ont été ressentis à la suite du départ forcé de Michel Roy.

C’est un visionnaire. Il sait déceler les gens qui ont de bonnes idées et se mettre à leur service pour que leurs projets se réalisent.

Nicole Forget-Bashonga, ex-directrice de La CCHM

Nicole Forget-Bashonga, qui a été directrice des Cuisines Collectives Hochelaga-Maisonneuve durant 21 ans, a décrit Michel Roy comme «un être extraordinaire, délicat, fin, posé, instruit et au service de la collectivité. C’est juste triste de la façon dont ça se termine.»

Un sentiment de perte que partage Manon Bonin, directrice de Carrefour parenfants, précisant que M. Roy a toujours été présent et qu’il prenait le temps d’écouter les organismes communautaires.

Articles récents du même sujet