Local

Deux résidences d’écrivains dans des librairies indépendantes

Librairie Saga Bookstore. Photo: Ilya Razykov

Deux résidences pour écrivains professionnels seront offertes simultanément en librairie l’hiver prochain à Montréal. La Livrerie – Librairie coopérative de quartier, situé dans le Centre-Sud, ainsi que la Librairie Saga Bookstore, dans Notre-Dame-de-Grâce (NDG), deux librairies indépendantes membres de l’Association des libraires du Québec ayant ouvert en contexte pandémique, accueilleront durant la saison froide les créateurs.

Durant l’élaboration d’un projet artistique, les auteurs en résidence en librairie auront la chance de prendre contact avec les membres de la communauté du quartier de la librairie hôte. De plus, ces résidences pourront également mettre en valeur le rôle des libraires, qui jouent un rôle important afin de relayer la culture et de faire connaître de nouveaux écrivains.

«Chez Saga, nous sommes absolument ravis de pouvoir accueillir un ou une écrivaine en résidence à la librairie dans NDG. Ce type d’initiative correspond exactement à ce que nous souhaitons faire pour notre communauté. Nous avons hâte de voir les propositions qui nous seront soumises afin de mettre en valeur notre quartier à travers les genres de l’imaginaire», déclare le cofondateur de la Librairie Saga Bookstore, Mathieu Lauzon-Dicso.

La joie de la cofondatrice de la coopérative de la Livrerie, Malika Rafa, est perceptible au téléphone : «Comme on est aussi un café, on a tout un projet de communauté d’avoir un ancrage de quartier. De pouvoir accueillir les gens, organiser des rencontres. D’être un lieu d’échange surtout et avant tout, notamment autour de la littérature. Donc, ce projet de médiation s’inscrit vraiment dans notre mission.»

Deux librairies, deux thématiques

Pour cette résidence, les hôtes ont concocté deux thèmes que les candidats devront intégrer à leur proposition.

À la Livrerie, les auteurs seront appelés à proposer un projet de médiation culturelle sur le thème «Le Grand Nord». Ici, il est question de remettre en perspective les différents imaginaires, les différentes réalités ainsi que les identités plurielles.

Du côté de Saga, «NDG surnaturel» est le thème choisi. Par le biais de la littérature, il est question d’exprimer la richesse du quartier Notre-Dame-de-Grâce à travers les genres de la science-fiction, la fantasy, le réalisme magique ou le fantastique.

Chaque projet de résidence sera accompagné d’une bourse de 7000 $ octroyée par le Conseil des arts de Montréal. Les écrivains auront jusqu’au 21 novembre pour déposer leur candidature.

La Livrerie, crédits : Malika Rafa.

Articles récents du même sujet