Ahuntsic-Cartierville

Trafic: un panneau d’arrêt à l’angle de Filion et Dudemaine

Photo: Google maps

Des mesures d’apaisement de la circulation automobile dans les rues secondaires de Bordeaux-Cartierville seront mises en place dans les mois à venir. La première en date et la plus significative: un panneau d’arrêt au coin des rues Filion et Dudemaine, près de l’école Alice-Parizeau, demandé depuis des années.

«C’est après des années d’analyses et de travail que nous avons pu obtenir ce résultat», indique Effie Giannou, conseillère de Bordeaux-Cartierville. Selon toute vraisemblance, le panneau sera installé d’ici l’été.

«Les plaintes au sujet du trafic dans ce coin de rue se répétaient d’année en année, a-t-elle relevé. Au cours des années passées, mon prédécesseur Harout Chitilian a dû intervenir dessus plusieurs fois. On a fait appel aux policiers pour réguler la circulation et obliger les automobilistes à réduire la vitesse, et nous avons utilisé différents moyens d’apaisement de la circulation. La meilleure solution été un panneau d’arrêt.»

Un des principaux obstacles à l’installation de cette signalisation était la présence très rapprochée d’un feu de circulation. «On a dérogé à cette règle pour sécuriser les piétions, surtout les enfants et les cyclistes», précise-t-elle.

En 2016, les demandes formulées par les parents des élèves de l’école Alice-Parizeau avaient donné lieu à l’installation de balises de rétrécissement de voies. Des dispositions semblables avaient été décidées sur les rues adjacentes au parc Lefebvre et près de l’école Gilles-Vigneault.

Des dos-d’âne ont été installés près de l’école Louisbourg, sur la rue Michel-Sarazin. Le dossier de la sécurisation des rues de Bordeaux-Cartierville est un des plus importants pour les élus locaux à cause de la proximité de ce quartier avec des axes routiers rapides, l’A15 et l’A13.

«C’est une question primordiale pour moi et je continuerai à travailler fort sur ce dossier dans les années à suivre», dit-elle. Elle prévient déjà qu’une mesure importante devrait être prise notamment sur la bretelle de l’A15 qui mène à Salaberry.

«Il faut décourager les gens qui viennent de Laval et qui ne font que traverser Cartierville pour se rendre ailleurs à Montréal», souligne-t-elle.

Une des mesures phares a été la pose de ralentisseurs sur la rue Jean-Bourdon. Cela devait décourager les automobilistes qui veulent gagner quelques secondes parfois en empruntant les rues résidentielles à proximité des ponts de l’A15, de l’A13 et de Lachapelle.

Articles récents du même sujet