Ahuntsic-Cartierville
13:16 24 avril 2020 | mise à jour le: 24 avril 2020 à 13:16 temps de lecture: 3 minutes

Délais de procédure

Délais de procédure
Photo: ArchivesLe nouveau visage de Marché central, présenté en automne, devra attendra le déconfinement avant de pouvoir se concrétiser.

Les projets immobiliers nécessitant des dérogations sont des victimes collatérales de la pandémie. Un centre communautaire à côté de la cour de voirie, à Ahuntsic, et un centre commercial du Marché central sont reportés à une date indéterminée, faute de pouvoir tenir des consultations publiques.

Ces projets comportent des non-conformités, d’où la nécessité de passer par une approbation citoyenne. En temps normal, le passage en première lecture au conseil d’arrondissement signifie que le projet sera soumis à la consultation avant la séance suivante.

Dans la situation actuelle, même si les projets ont été soumis le 14 avril, aucune date ne peut être avancée pour les prochaines étapes.

Le premier nécessite un permis d’occupation du bâtiment situé au 9515, rue Saint-Hubert. Propriété de la Ville de Montréal, il abritait la direction des approvisionnements attenante à la cour de voirie sur Louvain Est.

L’immeuble doit être converti en centre communautaire pour accueillir des organismes qui avaient demandé une solution pour pouvoir maintenir leurs activités dans des locaux plus spacieux.

Des aménagements doivent être réalisés pour des ateliers d’artistes et d’artisans, un centre d’activités physiques, une école d’enseignement spécialisé, des bureaux, un restaurant, des commerces de détail et même implanter un jardin communautaire.

L’occupation sera temporaire puisque ce terrain de près de 80 000 mètres carrés doit être transformé en un nouveau quartier dans les années à venir.

Nouveau Marché central

Le second projet n’est autre que les prémices du nouveau visage du Marché central. Le déménagement de la Place des producteurs, le plus important marché de fruits, de légumes et de fleurs dans l’est du Canada, a laissé près de 120 000 m² vides.

Le réaménagement de cet espace se traduit par un projet très ambitieux présenté l’automne dernier. Le site sera redéveloppé à des fins commerciales et de production agricole, avec l’ajout de l’avenue des Maraîchers.

Le promoteur souhaite aussi aménager une longue rue piétonne comprenant une place publique qui longera entre autres un marché public de 2 137 m², soit environ la moitié d’un terrain de football.

«Nous allons mettre ces projets en suspens et nous verrons quand nous allons pouvoir poursuivre», a fait savoir Émilie Thuillier, mairesse d’Ahuntsic-Cartierville.

Si des consultations doivent se tenir, il faudra attendre le feu vert du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

Articles similaires