Ahuntsic-Cartierville
13:30 12 août 2020 | mise à jour le: 12 août 2020 à 18:05 temps de lecture: 3 minutes

Vague de soutien au commerce local à Ahuntsic-Cartierville

Vague de soutien au commerce local à Ahuntsic-Cartierville
Photo: Amine Esseghir/Métro MédiaLa campagne Mon quartier, j’achète! bénéficie à tous les commerces d’Ahuntsic-Cartierville.

À peine lancée, la campagne de financement participatif de soutien au commerce local, Mon quartier, j’achète! a dépassé toutes les attentes. En cinq jours, elle a atteint les trois quarts de son objectif de 75 000 $, si bien que ses initiateurs pensent hausser la limite à atteindre dans les prochains jours.

L’initiative a été lancée conjointement par les sociétés de développement commercial (SDC) la Promenade Fleury, le Quartier Fleury Ouest, le District central et l’Association des gens d’affaires de Gouin Ouest (AGAGO), une première à Ahuntsic-Cartierville. Près d’une centaine de commerçants y prennent part.

«Quand on a lancé l’opération, on ne s’attendait pas à ce que ça aille aussi vite», confie François Morin, directeur de la SDC Promenade Fleury.

Le public est invité à se procurer des coupons d’achat de 20$ sur le site Web de la Ruche, un organisme spécialisé dans le financement participatif, à dépenser dans un commerce local participant. Chaque chèque-cadeau est bonifié de 10$ par la Ville de Montréal.

Desjardins versera pour sa part 20$ à la table de concertation des organismes communautaires Solidarité Ahuntsic dans le cadre de son programme Du cœur à l’achat, pour un total de 25 000 $.

«Nous sommes tous un peu surpris de voir comment ça marche. C’est un succès», indique Remy Robitaille, directeur de Solidarité Ahuntsic.

Si l’objectif est atteint, avant la fin de la campagne, le 5 septembre, les SDC songent à offrir de nouveaux chèques-cadeaux.

«Actuellement, les commerçants sont limités à 4 000 $ de coupons chacun. On devrait pouvoir augmenter pour le reste de la période», indique M. Morin.

On ignore si la campagne continuera de soutenir les organismes communautaires. «On n’en pas encore discuté, explique M. Robitaille. L’objectif premier est d’aider les commerces du quartier et je comprends qu’ils veuillent continuer leur opération.»

Prouesse

La campagne n’a bénéficié que d’une communication très locale ainsi que sur les médias sociaux.  Le succès de Mon quartier, j’achète! s’expliquerait par l’engouement des citoyens pour les commerces de proximité et aussi par la possibilité de soutenir du même coup le milieu communautaire.

«Je ne crois pas que ce soit vrai pour tout le monde, mais je pense que pour certains ça a donné doublement une bonne conscience. Ils aident leurs voisins. Je crois que c’est encourageant», estime M. Robitaille.

Solidarité Ahuntsic distribuera l’argent aux organismes selon les besoins alors que l’on continue à enregistrer les effets collatéraux de la pandémie et des mesures sanitaires sur les personnes vulnérables.

Articles similaires