Ahuntsic-Cartierville
14:38 4 décembre 2020 | mise à jour le: 4 décembre 2020 à 14:40 temps de lecture: 3 minutes

Deux stations hivernales à Ahuntsic-Cartierville

Deux stations hivernales à Ahuntsic-Cartierville
Photo: Collaboration spécialeConcept de la station hivernale du parc Tolhurst.

Même si elles sont conçues pour éviter les rassemblements, les stations hivernales devraient encourager les gens à sortir. Elles constituent aussi une halte sur des rues habituellement animées, mais où plus aucun café ni bar n’est ouvert pour prendre une pause. Elles seront les animations uniques sur les rues commerciales cet hiver.

À Ahuntsic, les deux stations hivernales devraient être mises en place à la mi-décembre. La première, sur un côté du stationnement situé l’angle des rues Fleury Est et Chambord permettra jusqu’à 16 personnes à la fois de se reposer quand ils se déplaceront en famille. Elle a bénéficié d’un budget de 35 000$. La seconde, plus modeste à l’entrée du parc Tolhurst sur la rue Fleury Ouest, pourra accueillir sept à huit personnes. Elle coutera 18 000$.

«En général pour le temps des Fêtes, les SDC installent des décors de Noël qui rendent les rues plus agréables. Mais on voulait quelque chose de plus marquant et central comme élément d’attrait», précise le commissaire au développement économique à l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, Jean-François Soulières.

Laissé aux créateurs, le choix du design des espaces devait répondre à des conditions précises, notamment éviter les rassemblements et indiquer clairement un circuit pour entrer et sortir des installations.

Même si ces stations devraient être ouvertes en permanence, éclairées la nuit et entretenues, elles ne sont pas équipées de chauffage au gaz ni au bois.

«Ce sont des lieux que les gens peuvent fréquenter, mais avec certaines limitations à cause du respect des règles sanitaires», relève M. Soulières.

Processus

L’idée de créer ces stations hivernales «lumineuses et chaleureuses» est apparue dans le cadre des Laboratoires de design COVID-19 lancés au printemps par le Bureau de design de la Ville de Montréal. L’objectif : repenser l’espace public.

Tout cela s’est concrétisé financièrement quand la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a dévoilé son programme hivernal à la fin de novembre.

Il a fallu ensuite aller très vite pour trouver des concepteurs et réaliser les stations. «Le choix des designers s’est fait par tirage au sort», indique M. Soulières.

Ainsi, pour Fleury Est, c’est Huma design +architecture, d’Ahuntsic, qui a obtenu le contrat. Pour le parc Tolhurst, c’est Le comité qui a décroché la commande, une firme qui connaît le secteur pour avoir déjà réalisé des travaux pour la SDC Quartier Fleury Ouest.

Même s’ils n’ont pas été consultés formellement, les SDC et, par leur biais, les commerçants ont été informés progressivement du projet.

«Tout cela s’est fait très rapidement. On en a discuté avec les SDC au fur et à mesure que le projet se développait», dit le commissaire au développement économique d’Ahuntsic-Cartierville.

Au-delà des Fêtes, les six premiers mois de 2021 seront aussi difficiles. Il faudra continuer à communiquer autour de ces stations hivernales pour favoriser le commerce local.

«Nous allons utiliser les médias sociaux et publier des communiqués locaux pour faire connaître les deux stations. Mais on ne peut pas tout dévoiler maintenant», convient la chargée de communication à l’arrondissement, Michèle Blais.

Les installations seront en place jusqu’au début du printemps, promet-on.

Articles similaires