Ahuntsic-Cartierville

Émilie Thuillier: «Le municipal, c’est l’avenir»

Émilie Thuillier_ELEX
L’environnement et le logement font partie des enjeux de la mairesse sortante. Photo: Jean-Baptiste Demouy/Métro Média

Émilie Thuillier est candidate à sa réélection à la mairie d’Ahuntsic-Cartierville. Et pour la candidate, «c’est dans les villes que ça se passe». Elle considère que c’est là qu’on peut trouver des solutions aux défis d’aujourd’hui comme la mobilité, le logement ou le développement social.

Émilie Thuillier considère que c’est la population qui permet de trouver des solutions et qui peut agir, et non la technologie ou les décideurs. Il faut encourager l’engagement citoyen, et «c’est au niveau municipal qu’on peut le susciter».

Dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, il y a plusieurs défis, souligne la mairesse sortante. Il faut avant tout qu’il puisse y avoir des services de proximité accessibles à tous, indique la candidate. Mme Thuillier fait ici référence à la Ville en 15 minutes.

Ce projet doit faire en sorte que tous les services et commerces nécessaires à la vie citoyenne soient accessibles en 15 minutes de transport actif.

Émilie Thuillier, mairesse et candidate à sa réélection dans Ahuntsic-Cartierville

L’enjeu du logement est aussi au cœur de la politique d’Émilie Thuillier. Le règlement pour une métropole mixte doit assurer qu’à partir de cinq logements construits par un promoteur, celui-ci doit également construire des logements sociaux et communautaires.

Des services qui comprennent la culture et l’environnement dans Ahuntsic

«Il faut qu’aux quatre coins de l’arrondissement, il y ait des services de proximité», ajoute la mairesse. Et la culture en fait partie. Il y a notamment le projet de bibliothèque qui doit unir l’arrondissement avec celui de Montréal-Nord.

Les parcs aussi doivent continuer à se développer et à s’améliorer, selon elle. «L’arrondissement compte 75 parcs et deux ou trois sont améliorés chaque année». Et cette cadence doit continuer, selon elle, car les parcs sont essentiels pour les Montréalais.

Une mobilité améliorée

La mairesse souhaite continuer la transformation de Montréal entreprise par l’administration, soit continuer[VM1]  de faciliter le transport collectif et actif.

Cela comprend les parcours piétons et les pistes cyclables. Émilie Thuillier remarque qu’il y a encore trop d’endroits dans l’arrondissement qui n’ont pas de voies pour les cyclistes.

Elle pense notamment au District central, qui est un quartier d’affaires. Émilie Thuillier souhaiterait y construire des pistes cyclables pour faciliter les déplacements.

Mercredi aura également lieu une annonce de l’administration sortante concernant un axe majeur dans Ahuntsic-Cartierville, le boulevard Henri-Bourassa.

Construire des quartiers complets inclusifs

En plus de soutenir le développement de Montréal pour en faire une Ville en 15 minutes, l’administration de Valérie Plante, Projet Montréal, souhaite développer l’inclusion.

Émilie Thuillier affirme que son équipe a travaillé sur un plan intégré dans la dernière année. Celui-ci se concentre sur le développement et l’inclusion sociale. Et pour ce faire, «on a travaillé avec tous les acteurs du milieu communautaire, ce qui était primordial pour nous».

Il y a ce souci de penser à tout le monde lorsque des aménagements sont faits ou des infrastructures pensées, souligne la mairesse.

Elle note que la lutte aux discriminations et au racisme systémique a été ajoutée à ce plan. Et c’est un mandat qui a été donné à toutes les directions de l’administration.

L’urbanisme, les voiries ou même les aménagements de parcs ont un impact sur les populations les plus vulnérables.

Émilie Thuillier, mairesse sortante et candidate à sa réélection dans Ahuntsic-Cartierville

Elle considère qu’avec l’environnement, l’inclusion est un enjeu majeur des élections municipales.

Celles-ci se tiendront le 7 novembre.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet