Montréal

Projet Montréal dévoile le Métrobus Henri-Bourassa pour le nord de l’île

La candidate à la mairie d'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville Émilie Thuillier, le candidat au poste de conseiller de Ville du district d’Hochelaga, Éric Alan Caldwell , le candidat à la mairie de Montréal-Nord, Will Prosper et le candidat à la mairie de Saint-Laurent, Blaise Guillotte lors de l'annonce du Métrobus Henri-Bourassa. Photo: Quentin Dufranne/Métro Média

L’équipe de Projet Montréal a annoncé ce mercredi 27 octobre à la station de métro et d’autobus Henri-Bourassa, le projet Métrobus Henri-Bourassa qui ralliera d’ouest en est le nord de Montréal sur une distance de 10 km.

Le Métrobus Henri-Bourassa reliera une vingtaine de stations allant de la station du Ruisseau du Réseau express métropolitain (REM) à la station Montréal-Nord (REM de l’est) en passant par la station de métro Henri-Bourassa (ligne orange).

Les travaux d’aménagement commenceront au cours du prochain mandat dans le cas d’une réélection de Projet Montréal. Ils permettront la création d’une voie d’accès réservée aux autobus. Ces derniers circuleront 24h/24, 7j/7 tout en les soustrayant de la circulation.

Le coût total estimé est d’environ 60 M$. À noter que les voies d’accès réservées sont financées par le ministère des Transports du Québec.

Un service similaire au métro

Selon le candidat au poste de conseiller de Ville du district d’Hochelaga, Éric Alan Caldwell, ce service sera «fiable» et «similaire au métro en termes de performance». Il permettra aux citoyens de Montréal-Nord qui ont été «parfois négligés en termes de transport collectif» d’économiser près de 10 minutes sur leur trajet quotidien.

La fréquence de passage du Métrobus sera selon lui comparable à celle du Service rapide par bus (SRB) Pie-IX. Selon Caldwell, la fréquence de passage ne devrait pas dépasser deux minutes en heure de pointe.

Le candidat à la mairie de Montréal-Nord, Will Prosper a salué «une des plus belles annonces de Projet Montréal». Il a souligné le caractère «multi-arrondissement» du projet Métrobus Henri-Bourassa.

Selon lui, le projet aura un impact sur le développement économique, mais aussi sur le plan écologique. L’utilisation de bus électriques et l’augmentation de l’utilisation des transports en commun contribueront à la transition écologique.

«On augmente le service pour une population mal desservie», a ajouté Will Prosper.

Restructurer le boulevard Henri-Bourassa

La mairesse sortante et candidate à la mairie d’Ahunstic-Cartierville, Émilie Thuillier a salué le projet du Métrobus qui cible cette «cicatrice» que représente le boulevard Henri-Bourassa.  

 «Avec le même espace, on va être capable de déplacer plus de gens de manière sécuritaire et de manière plus rapide», a-t-elle ajouté.

Pour Émilie Thuillier, ce projet sera bénéfique pour les citoyens d’Ahuntsic-Cartierville. Selon elle, le projet permettra d’avoir un accès aux arrondissements limitrophes et au Réseau express métropolitain de façon rapide.

La mairesse sortante et candidate à la mairie d’Ahunstic-Cartierville, Émilie Thuillier et le candidat à la mairie de Saint-Laurent, Blaise Guillotte distribuant des prospectus à propos du Métrobus Henri-Bourassa. Photo: Quentin Dufranne / Métro Média

Le candidat à la mairie de Saint-Laurent, Blaise Guillotte a chaleureusement accueilli cette «bonne nouvelle pour Ville Saint-Laurent».

«C’est bon pour l’environnement, c’est bon pour Montréal et c’est bon pour Ville Saint-Laurent», a-t-il ajouté.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Montréal-Nord.

Articles récents du même sujet