Ahuntsic-Cartierville
15:58 3 juillet 2015 | mise à jour le: 3 juillet 2015 à 15:58 Temps de lecture: 3 minutes

Des applications mobiles sur le patrimoine montréalais

Des applications mobiles sur le patrimoine montréalais
Photo: Yves Provencher/Metro

Une application mobile répertoriant tous les sites d’intérêt patrimonial autour de l’île de Montréal a été conçue par l’administration municipale. Le site du village du Sault-au-Récollet y est mentionné.

Pas moins de 900 attraits ont été recensés le long du fleuve Saint-Laurent, de la rivière des Prairies, des lacs Saint-Louis et des Deux-Montagnes, et des canaux de Lachine et de l’Aqueduc. Le parcours riverain (Android et iPhone) – c’est ainsi que la Ville appelle ce circuit – avait été présenté sur un site internet en 2013, mais les autorités municipales souhaitaient le mettre davantage en valeur.

«On passe d’un répertoire à un outil de découverte», a expliqué la responsable de la culture et du patrimoine, Manon Gauthier. Cette dernière souhaite que les Montréalais puissent redécouvrir leur île à travers son patrimoine historique grâce à cette application mobile et que les touristes puissent en fait tout autant.

«C’est toujours intéressant d’avoir des applications de ce genre», a indiqué Vincent Garneau, coordonnateur au développement historique à l’organisme Cité historia.

Il faut savoir que deux autres applications ont été développées pour les attraits locaux à Ahuntsic-Cartierville. La première par Cité historia, permet de s’informer sur le site des moulins dans le parc-nature de l’île de la Visitation. La seconde, développée par l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville et le collège Bois-de-Boulogne, permet de mieux connaître le parcours Gouin.

Ce sont surtout des sociétés d’histoire qui ont réclamé un outil technologique sur le parcours riverain. Son contenu est évolutif, a insisté Mme Gauthier. Les descriptions seront bonifiées, et le nombre de sites significatifs sera augmenté. «On veut que les citoyens s’approprient cet outil», a-t-elle dit.

«Ces outils permettent de diffuser l’information et de rejoindre un public qui ne nous connaît pas», observe M. Garneau.

Près de 30 000$ ont été consacrés à la création de l’application mobile sur le parcours riverain. «C’est la toute première application qui a été développée à l’interne», a dit la responsable du patrimoine à la Ville de Montréal.

L’application sur le parcours riverain offre un avant-goût de ce que proposera la Ville pour faire connaître les sites d’intérêt qui se trouveront le long du parcours de la promenade urbaine fleuve-montagne, qui doit voit le jour à temps pour le 375e anniversaire de Montréal. Mais Manon Gauthier, qui est aussi responsable de la culture, voit plus grand: elle croit que les œuvres d’art publiques pourraient aussi y être répertoriées. Elle aimerait également que des outils technologiques puissent énumérer les sites significatifs sur toute l’île.

«Avec des initiatives comme Montréal en histoire et l’appel de projets dans les arrondissements pour le 375e, il se tisse une nouvelle géographie culturelle à Montréal autour des berges, a dit Mme Gauthier. C’est un premier pas vers la suite.»

 

Articles similaires