IDS-Verdun

Débat autour du feu de circulation

Photo: TC Media - Archives

Le seul feu de circulation de L’Île-des-Soeurs, installé en janvier 2015 au coin du boulevard de L’Île-des-Sœurs et de la rue Berlioz, devrait finalement permanent. Une situation décriée par plusieurs résidents.

La lumière devait être en place pour six mois, le temps que la nouvelle école primaire des Marguerite soit construite. Durant les dernières semaines, le maire de Verdun, Jean-François Parenteau, a indiqué que la signalisation était là pour rester et qu’il n’y aura pas de consultation publique à ce sujet.

«Ces feux étaient inutiles quand ils ont été installés parce qu’une simple formation adéquate des brigadiers de l’époque aurait fait l’affaire. Sans la consultation promise par le maire avec des experts, il faut enlever ces feux», croit la présidente de l’Action-citoyenne de L’Île-des-Sœurs, Lise Baucher-Morency.

Elle déplore aussi qu’il ne soit pas bien adapté aux personnes âgées, qui n’ont que 24 secondes pour traverser une rue très large. D’après Mme Baucher-Morency, le feu est également néfaste au développement durable, puisque les automobiles s’y arrêtent longuement ce qui engendre de la pollution.

«Ça va à l’encontre du caractère champêtre de L’Île-des-Sœurs, s’insurge un autre résident, Bernard Tessier. Elle s’est développée sans lumière durant les 50 dernières années. À l’époque, son aménagement avait été pensé sans arrêt et sans que les piétons aient à croiser les grandes artères pour une population de 48 000 personnes et on est presque 20 000 aujourd’hui.»

Il estime que l’arrondissement ne se fie pas à des études fiables pour prendre cette décision.

Autorisation
Bien que l’arrondissement de Verdun soit confiant dans l’implantation permanente du feu, la Ville de Montréal doit approuver cette demande. Un système de comptage de la circulation a été installé durant quelques jours il y a deux semaines par la direction des Transports de la ville-centre.

Le service des communications de Verdun indique toutefois qu’ils ont reçu des échos positifs à propos du projet et que celui-ci devrait aller de l’avant.

Si la demande de l’arrondissement est approuvée, des travaux permettant de rendre la structure du feu permanent devraient être effectués en 2017.

 

Articles récents du même sujet