IDS-Verdun

Des DEL moins intenses à Montréal

Photo: Catherine Lamothe - TC Media

Montréal se dotera bel et bien de lumières DEL, un projet de 10 M$ qui s’échelonnera sur cinq ans. Le maire Denis Coderre opte toutefois pour un éclairage de moindre intensité, ce qui signifie que les lumières DEL déjà installées seront remplacées.

«On n’est pas pour avoir plus de lumière le soir que le jour. On n’est pas une ville néon», a lancé le maire lors de l’annonce, mercredi matin. Actuellement, 1909 luminaires DEL ont été posés à Montréal avec une température de couleur à 4000 K et 1496 d’entre eux se trouvent à proximité de résidences ou d’espaces publics.

La conversion à 3000 K coûtera approximativement 1000$ par luminaire, une dépense qui aurait pu être évitée, estime le porte-parole en matière d’environnement pour Projet Montréal, Sylvain Ouellet. «M. Coderre est allé dans la précipitation lorsqu’il a posé les premières lumières DEL», déplore-t-il.

La conseillère d’arrondissement pour Projet Montréal à Verdun, Marie-Andrée Mauger, est d’avis qu’une catastrophe a été évitée de justesse.

«Le cas de la piste cyclable à L’Île-des-Sœurs a quand même fait école pour montrer qu’à grande échelle, dans un environnement comme Montréal, cet éclairage allait recréer la lumière du jour en pleine nuit avec tous les impacts que ça a sur la santé», soulève-t-elle.

Le maire de Verdun, Jean-François Parenteau, s’est pour sa part montré satisfait. «Je pense que c’est un compromis acceptable. L’initiative répond à certaines craintes des citoyens de L’Île-des-Soeurs qui étaient incommodés par l’éclairage actuel. En fin de compte, c’est un travail d’écoute qui a été fait», avance-t-il.

Luminosité intelligente

Les nouveaux luminaires produiront un éclairage plus chaleureux et amélioreront la visibilité dans les rues, les voies cyclables et les espaces publics selon M. Coderre. «L’ambiance est importante, mais elle ne doit pas se faire au détriment de la sécurité», affirme-t-il.

Le maire compte aussi mettre de l’avant un processus de luminosité intelligente. «Avec cette approche, on sera en mesure de gérer l’intensité de l’éclairage en plus de pouvoir intervenir rapidement en cas de bris.»

La Ville de Montréal prévoit débuter d’ici la fin de l’année la conversion de ses 132 000 luminaires, actuellement éclairés par du sodium haute pression.

Articles récents du même sujet