IDS-Verdun
09:56 24 mars 2021 | mise à jour le: 13 juillet 2021 à 10:35 Temps de lecture: 4 minutes

Une initiative citoyenne sur les cas dans les écoles en lice pour un prix nord-américain

Une initiative citoyenne sur les cas dans les écoles en lice pour un prix nord-américain
Photo: Denis GermainOlivier Drouin.

Le père de famille Olivier Drouin a créé le site Web «Covid Écoles Québec» qui rend disponible les données en temps réel des cas de COVID-19 dans les écoles de la province. Le résident de L’Île-des-Soeurs est en nomination dans la catégorie professionnels des Data Heroes Awards.

Une nomination qui donne «une petite tape dans le dos», témoigne M. Drouin. Ce «gala» virtuel vise à récompenser des initiatives citoyennes nord-américaines qui ont émergé durant la pandémie. Le gagnant de chaque catégorie recevra un prix de 1000$ et une reconnaissance comme étant un «Data Hero».

M. Drouin a lancé son projet au mois d’août alors que ses deux filles s’apprêtaient à débuter une nouvelle année scolaire à leur école secondaire. Son but était d’évaluer le risque de contamination et d’avoir un portrait global de la situation.

Lorsque le retour à l’école a été annoncé à l’automne par le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, les parents et les professeurs avaient été informés qu’une lettre leur serait envoyée pour les aviser s’il y avait un cas de COVID-19 dans une classe.

M. Drouin, qui est vice-président d’une entreprise en technologie, a vu une lueur d’espoir. «Si je pouvais mettre la main sur ces lettres, ça serait une façon de recenser les cas dans les écoles», se rappelle-t-il. Comme aucune information n’était alors transmise par le gouvernement (cela fut diffusé quelques semaines plus tard), le résident a décidé d’aller de l’avant.

Depuis huit mois, l’Insulaire travaille bénévolement environ six heures par jour pour publier l’information de la situation épidémiologique dans les écoles de la province, tant au niveau de la petite-enfance, qu’au primaire et au secondaire ainsi que pour les niveaux postsecondaires. Concrètement, il reçoit sur son site les copies des dites lettres avisant d’un cas testé positif.

«Je n’ai jamais fait cela pour être en opposition avec le gouvernement. J’ai toujours fait cela pour la transparence des données pour les citoyens», souligne-t-il. D’ailleurs, il serait prêt à collaborer avec Québec s’il demandait son expertise.

Vide d’informations

Le site internet de l’Insulaire est vu par des millions de personnes sur une base quotidienne. Une popularité qui s’explique par une «transparence sélective» de la part du gouvernement, estime M. Drouin.

Déjà au début de son projet, il espérait pouvoir arrêter rapidement une fois que le gouvernement partagerait une information qu’il jugerait assez précise. Il demeure actif parce qu’il remarque des failles dans la diffusion d’informations.

«Souvent, l’information est connue seulement des parents où il y a un cas dans la classe, mais pas de tous les parents de l’école», explique M. Drouin. Ainsi, des groupes de parents se sont formés sur les réseaux sociaux où ils comparent les lettres qu’ils reçoivent afin d’avoir une vue d’ensemble.

«Tout ce que les gens veulent pour être rassurés c’est de l’information, et le pire qui arrive c’est qu’il n’y en a pas ou elle sort au compte-gouttes.»

-Olivier Drouin

Le père de 47 ans a lui-même vécu la situation à l’école de ses filles. Bien qu’il ait été inquiet, il retient une totale transparence de la part de la direction. Cela ne se passe pas ainsi partout, nuance-t-il.

De plus, Olivier Drouin serait le seul pour l’instant à recenser les cas de variants avec une liste des écoles touchées, information qui ferait défaut sur le site du gouvernement.

Sur ce dernier la semaine dernière, on dénombrait 25 cas. «Mais moi j’en compte 72 avec des lettres à l’appui qui viennent des écoles ou de la santé publique», soulève M. Drouin.

Il croit que Québec pourrait être plus transparent. «Si je suis capable de le faire dans mon salon tout seul, le gouvernement est capable de le faire. Après c’est une volonté politique de vouloir partager tous les détails», soutient-il.

M. Drouin met à jour constamment son site Web covidecolesquebec.org. Il est possible de voter pour lui pour les Data Heroes Awards au dataheroawards.org. Le vote se termine le 29 mars.

Articles similaires