IDS-Verdun

Améliorer l’accessibilité au transport en commun sur le territoire

La station LaSalle du réseau de transport en commun.
La station LaSalle à Verdun. Photo: Denis Germain

Dès le 1er juillet, les enfants âgés de 11 ans et moins pourront utiliser gratuitement les services de transport collectif de la STM. De plus, les rabais pour les aînés seront bonifiés. Des projets pour une meilleure desserte sont aussi à l’étude pour L’Île-des-Sœurs.

«Le fait qu’il y ait une gratuité jusqu’à l’âge de 11 ans, ça aide les parents», souligne la conseillère municipale Marie-Andrée Mauger qui siège au conseil d’administration de la Société de transport de Montréal (STM), précisant qu’il y a 10 000 familles à Verdun.

Les enfants devront être accompagnés d’une personne de 14 ans et plus munie d’un titre de transport valide. Auparavant, seulement les enfants de 5 ans et moins étaient éligibles à la gratuité.

Les aînés (65 ans et plus) bénéficieront quant à eux d’un rabais bonifié qui passera de 40% à 70%. Le coût de leur abondement mensuel sera donc de 27$. En 2016, la population aînée représentait 17% des résidents à Verdun et ce taux est toujours en croissance.

«L’intérêt des nouveaux tarifs de la STM pour Verdun est qu’il y a beaucoup de familles et une population vieillissante, et donc un maximum de gens vont pouvoir y trouver leur compte», souligne Mme Mauger.

Par ailleurs, le tarif régulier pour une passe mensuelle augmentera de 2$ pour atteindre un prix de 90,50$. Les étudiants fréquentant un établissement scolaire à temps plein peuvent toujours profiter d’un rabais de 40%.

Le défi de ramener les usagers dans le réseau demeure pour la STM. La crise sanitaire limite les déplacements. La situation à Montréal serait comparable aux réseaux de transports en commun des autres métropoles dans le monde.

Marie-Andrée Mauger organise une formule de discussions téléphoniques abordant les enjeux locaux en lien avec le transport en commun et actif. Elle invite les citoyens à lui poser leurs questions le 18 mai entre 18h et 20h.

Pour participer, il suffit d’envoyer par message texte son nom et code postal au 514 900-4759. Une confirmation d’inscription sera transmise et il y aura une sélection au hasard parmi les personnes inscrites. Si la demande est grande, Mme Mauger prévoit organiser une seconde période d’échanges.

Repenser le réseau

«Verdun possède une assez bonne desserte de transports collectifs. Il y a trois stations de métro et 12 lignes d’autobus qui parcourent le territoire, ce qui représente environ 5% de l’offre totale des trajets d’autobus à la STM», indique la conseillère d’arrondissement. Elle souligne qu’il y a tout de même place à amélioration notamment pour les secteurs de Crawford et de L’Île-des-Sœurs.

L’Île connaîtra une refonte importante de son réseau de bus avec l’arrivée du Réseau express métropolitain (REM), dont la mise en service est prévue en 2022. Dans cette planification, il est prévu que la rue Berlioz sera desservie dans les deux directions par une ligne d’autobus.

Une particularité de L’Île-des-Sœurs est l’absence de trajets d’autobus «miroir», c’est-à-dire que les passagers peuvent se rendre à un endroit dans une direction et revenir ensuite par le même parcours.

«Tout cela sera réglé avec la refonte de bus», affirme Mme Mauger.

De plus, l’extrémité de la Pointe-Sud devrait être desservie par le réseau de bus en 2022.

Même avec l’arrivée du REM à L’Île, des lignes d’autobus directes continueront de se rendre vers le centre-ville et le quartier Wellington-De L’Église.

44

Selon les données du recensement de 2016, 44% des résidents de Verdun se déplacent en transport en commun pour se rendre au travail. Ce taux s’élève à 9% pour le transport actif (piéton ou cycliste).

Articles récents du même sujet