IDS-Verdun

Près de 2 M$ du surplus de l’arrondissement pour équilibrer le budget

Mairie de l'arrondissement de Verdun. Photo: Archives

L’arrondissement de Verdun limitera l’indexation de la taxe sur les services à 2% afin de restreindre la charge fiscale des citoyens. L’administration prévoit des dépenses de 38,6 M$, soit une hausse de 3,2% comparativement au budget de 2021. 

Cette augmentation est due principalement aux conventions collectives et conditions de travail des employés qui font grimper les dépenses de 1,2 M$. Aussi, il y a eu des créations de poste afin d’embaucher plus d’employés dans le but de réduire les délais d’inspection de salubrité et d’entretien du territoire. Presque 75% du budget est consacré à la rémunération. 

Les surplus de l’arrondissement sont désormais insuffisants pour boucler le prochain budget. Les prochains mois vont être consacrés à la recherche de nouveaux revenus et à la diminution des dépenses.

Marie-Andrée Mauger, mairesse de l’arrondissement Verdun

Si on regarde le budget par activité, 43% seront accordés aux Loisirs et à la Culture, ce qui comprend les parcs et les terrains de jeux. La part consacrée au déneigement, au transport et au nettoyage des rues s’élève à 25%. 

La majeure partie du budget provient de la Ville de Montréal (68,4%); le reste provient de la taxe relative aux services, soit la taxe locale (19%), des revenus locaux (7,3%) et du surplus (5,2%).

L’augmentation de la taxe sur les services de 2% est en dessous de l’inflation, souligne la mairesse de Verdun, Marie-Andrée Mauger. «On suit pour l’année 2022 l’alignement de la ville-centre qui a aussi pris l’orientation de se limiter à une hausse de 2%. Je ne pense pas que ça va pouvoir être comme cela en 2023», admet Mme Mauger. 

Réserve financière

Afin d’équilibrer le budget, les élus ont approuvé une affectation de 2 M$ à la réserve financière accumulée par l’arrondissement. Il s’agit de 670 000 $ de plus par rapport à 2021.

En date du 31 octobre 2021, la réserve financière de l’arrondissement de Verdun s’élevait à 4,8 M$. Ce montant peut encore changer d’ici la fin de l’année. Les opérations de déneigement sont l’élément principal qui aura un impact sur le montant final du surplus disponible pour l’arrondissement pour l’année en cours. Ce dernier est au plus bas depuis les cinq dernières années. En 2019, il s’élevait à 6,7 M$ et l’an dernier, il était de 7,5 M$.

Marie-Andrée Mauger affirme avec transparence que l’arrondissement a «de grands défis» pour son budget de fonctionnement. «Le budget déposé démontre que des choix difficiles nous attendent. Le prochain budget de 2023 devra refléter un nouvel alignement vers la santé financière de l’arrondissement. On a besoin de retrouver un équilibre budgétaire sans devoir compter sur les surplus de l’arrondissement», mentionne-t-elle. 

Elle estime qu’il faut tenter d’augmenter les transferts en provenance de la Ville, hausser les revenus de la taxe locale ainsi que les revenus autonomes de l’arrondissement et diminuer les dépenses. 

Le directeur de l’arrondissement de Verdun, Julien Lauzon, a expliqué l’intention de l’administration de faire plus avec moins pour assurer la pérennité des services. «On a déjà commencé un exercice de rationalisation qui nous a permis de réduire notre budget de près de 461 000 $», dit-il. L’arrondissement a notamment économisé 145 000 $ grâce à différents processus administratifs comme le virage numérique et en changeant des mécanismes de facturation.  

La dette à la charge des Verdunois est présentement de 39,8 M$. L’arrondissement prévoit rembourser en capital 3,5 M$ dans la prochaine année et économiser des frais d’intérêt de 1,1 M$.

Les élus ont également adopté le Plan décennal d’immobilisation (PDI), dont l’enveloppe s’élève à 41,1 M$ pour dix ans. Cette somme est répartie chaque année à hauteur de 4,1 M$ dans des projets reliés à l’entretien et à la réfection du réseau routier, à l’aménagement des parcs et des espaces verts ainsi qu’à la rénovation de bâtiments. 

Par exemple pour 2022, 100 000 $ seront investis pour une aire de mise à l’eau au parc West Vancouver et l’on prévoit investir 150 000 $ pour le futur pumptrack à L’Île-des-Soeurs. Un montant de 800 000 $ sera réparti à parts égales dans la réfection des trottoirs et l’installation de dos d’âne. 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de IDS-Verdun.

Articles récents du même sujet