IDS-Verdun

Marie-Andrée Mauger: 2022, l’année des grandes planifications

Marie-Andrée Mauger Photo: Denis Germain, Métro

La mairesse de Verdun, Marie-Andrée Mauger, a du pain sur la planche pour la prochaine année. Elle travaillera à concrétiser ses promesses électorales ainsi qu’à revoir le budget de fonctionnement de l’arrondissement. 

L’arrondissement fait face à de grands défis budgétaires. «Il faut réussir à se réinventer pour réduire certaines dépenses et trouver une façon d’augmenter nos revenus», mentionne-t-elle. Les services pourraient, par exemple, espacer les tontes de gazon. 

La mairesse souhaite également une bonification des transferts de la ville-centre, mais elle admet qu’il faudra aussi augmenter les revenus à l’échelle locale. L’arrondissement veut tout de même garder une marge de manœuvre au budget pour soutenir les initiatives citoyennes et communautaires. 

Nouveauté en 2022: une période d’une dizaine de minutes sera consacrée à une thématique lors de chaque début de conseil d’arrondissement. L’objectif est de mettre en valeur ce qui est offert aux citoyens sur le territoire et de vulgariser de l’information. «On veut utiliser ce rendez-vous régulier, qui a lieu dix fois par année, pour présenter des sujets aux citoyens», explique Marie-Andrée Mauger. 

Ces présentations pourraient porter sur les opérations de déneigement ou sur les programmes de plantation, par exemple. Les dossiers plus complexes continueront de faire l’objet de séances d’information publique. 

Centre aquatique 

L’an dernier, l’emplacement du centre aquatique a suscité beaucoup d’inquiétudes chez les résidents. Une nouvelle étude de faisabilité, des besoins et des sites potentiels est en cours à la Ville. 

En 2022, Mme Mauger souhaite présenter les sites potentiels qui sont étudiés. «On ne va pas arriver avec une décision; on va présenter l’état de la situation», précise la mairesse. Elle assure qu’aucun emplacement ne sera sélectionné avant une rencontre avec les citoyens.  

Avant la construction d’un centre aquatique, l’arrondissement doit «dégager une marge de manœuvre» pour faire face aux coûts de fonctionnement de la piscine. Bien que la construction du centre aquatique soit financée par la ville-centre, l’arrondissement devra débourser les frais d’entretien et d’exploitation. 

Le projet de passerelle qui relierait L’Île-des-Sœurs et Verdun terre ferme est également un important dossier pour les Verdunois. Au printemps prochain, le rapport de l’étude de faisabilité devrait être livré. Il est prévu qu’une séance d’information présente les différents scénarios. «La passerelle s’inscrit dans une vision de mieux connecter chacun des trois quartiers de Verdun», ajoute Mme Mauger. 

Logement 

Le sujet de l’habitation préoccupe grandement les résidents de Verdun. L’arrondissement fait face à une flambée des prix des loyers et le phénomène des évictions abusives continue de sévir.  

L’arrondissement évaluera la pertinence de modifier son règlement du parc locatif. «Mais malheureusement, il ne faut pas se mettre la tête dans le sable, ça ne va pas empêcher les évictions abusives», indique la mairesse. 

C’est sûr qu’on va regarder tout ce qu’on peut faire de plus en habitation.

Marie-Andrée Mauger

Elle souligne que la loi provinciale permet aux propriétaires d’évincer un locataire pour faire un agrandissement substantiel. Or, cet agrandissement n’est pas clairement défini et cette application a préséance sur la réglementation municipale.

L’administration travaille aussi sur le front de la construction. Trois projets de logements sociaux et abordables devraient être votés par les élus au cours des prochains mois. 

Parmi les autres projets à venir en 2022, une aire de mise à l’eau pour les embarcations non motorisées sera aménagée au parc West Vancouver. De plus, la butte de ce parc, situé à L’Île-des-Sœurs, sera enneigée dès janvier.   

L’arrondissement met aussi en branle un plan de protection des berges. Il est question de protéger le bord de l’eau de l’érosion, d’encadrer l’achalandage, de faire des plantations et de se doter d’une gestion de la faune, notamment des bernaches et des castors.   

Marie-Andrée Mauger est également responsable de l’environnement à la Ville de Montréal. Elle travaille présentement à développer ce qui sera nécessaire pour que la Ville atteigne la cible de réduire de 55% ses gaz à effet de serre (GES) d’ici 2030. Elle souligne que, déjà en 2022, un règlement sur les pesticides interdira une centaine de molécules de pesticide sur le territoire de la Ville. En 2023, les contenants à usage unique seront bannis. 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de IDS-Verdun.

Articles récents du même sujet