IDS-Verdun

École participative: les parents font la file aux inscriptions

Photo: Pierre Lussier/TC Media

Plus de 130 parents, dont plusieurs accompagnés de leurs tout-petits, ont assisté à la présentation du projet de l’école participative des Saules Rieurs, une initiative novatrice qui introduit le plein air dans le milieu scolaire, le 28 janvier dernier à l’école Chanoine-Joseph-Théorêt.

Dans la même veine qu’un programme sports-études, le programme des Saules Rieurs consacre plus de temps à des activités de plein air, visites culturelles et communautaires que dans les classes régulières.

Élaboré il y a deux ans dans le secteur LaSalle-Verdun de la Commission scolaire Margerite-Bourgeoys (CSMB), le projet des Saules Rieurs a fait boule de neige en attirant des dizaines de parents à la recherche d’une approche différente dans la formation de leurs enfants.

L’expérience vécue dans deux classes-pilotes d’une école primaire de Verdun depuis septembre 2014 a convaincu les parents concernés et les commissaires du secteur de la nécessité de présenter le projet à la prochaine assemblée du conseil des commissaires le 3 février.

«Le projet a pour but de faire bouger davantage les jeunes et de créer des liens avec la communauté», a rappelé la commissaire scolaire Johanne Bonnici qui soutient activement la démarche.

«Les enfants sont moins actifs qu’il y a 20 ou 30 ans, d’où les problèmes de santé comme l’obésité et le diabète de type 2», a expliqué à l’assemblée, Julie Bergeron, parent et membre fondatrice du projet des Saules Rieurs. Celle-ci a qualifié les classes actuelles «de système scolaire sédentaire».

Elle a aussi évoqué les bienfaits de la Nature et l’importance de l’éducation physique à l’école en parlant «d’un modèle pédagogique différent basé sur l’entraide».

Une autre maman parmi les fondatrices du projet, Maud Desrochers-Robillard, a expliqué que «l’école participative était une école communautaire qui encourageait la participation et développait l’autonomie des enfants». C’est dans ce contexte qu’est né le projet des Saules Rieurs à l’instigation d’un groupe de parents, d’enseignants et d’universitaires spécialisés en pédagogie.

Développement positif
À l’automne 2014, deux classes pilotes d’élèves de 4e et 5e année ont démarré l’école Chanoine-Joseph-Théorêt. Une cinquantaine d’élèves et leurs parents ont donc eu la chance de vivre l’expérience.

Le projet a été parrainé par la directrice de Chanoine-Joseph-Théorêt, Marie-Claude Allard, et deux de ses enseignantes. La directrice envisage d’ailleurs d’autoriser l’application du programme à d’autres classes en septembre 2015.

«Il n’y a pas de local prévu pour le projet en ce moment, mais ce qui importe c’est que les parents restent mobilisés, et que le projet continue avec succès», a affirmé la commissaire Stefana Lamasanu du secteur Verdun-Sud/LaSalle-Est. Celle-ci estime qu’en fonction de la demande et du succès du projet, elle et sa collègue Johanne Bonnici feront tout pour trouver un local.

D’ailleurs, les parents ont été invités à inscrire leur enfant mercredi soir, en spécifiant ce choix de l’école participative. Les parents qui résident à l’extérieur du territoire de l’école Chanoine-Joseph-Théorêt devront tout de même assurer le transport de leur enfant.

Articles récents du même sujet