IDS-Verdun

La Galerie des Sœurs expose un nouvel artiste des Beaux-Arts

Photo: Collaboration spéciale

La Galerie des Sœurs expose désormais les toiles du peintre Cyr Patrick. Son dernier projet consiste en un thème artistique développé sous forme de trilogie qui rend hommage à la Haute Renaissance. L’artiste qui s’inspire des grands maitres comme Raphaël, Michel Ange et Leonardo Da Vinci, des sciences et de l’astronomie, s’inscrit dans la lignée des peintres des Beaux-arts.

Cyr Patrick expose actuellement trois œuvres à la GDS. D’autres s’ajouteront au cours des prochaines semaines dont La violoniste, une toile de 30 pouces x 60 pouces. Il s’agit d’un clair-obscur, peint à l’huile en noir et blanc.

Celui qui utilise diverses techniques comme l’effet Rembrandt, Rubens et Vermeer, a su capter la curiosité d’Ankara Bonamy de la Galerie des Sœurs (GDS). « Il fait des choses complètement différentes et dans notre galerie, on essaie de montrer plusieurs types d’art. Nous avons 4 000 pieds carrés d’œuvres. Nous aimons son style, il est le seul dans les Beaux-Arts qui expose chez nous. »

« C’est vraiment plaisant ! C’est la première fois que j’expose en galerie. Le type d’art que je fais, le style Beaux-Arts, est révolutionnaire. Les arts classiques sont à contre-courant », commente Cyr Patrick.

« La seule chose que je développe, qui est tout à fait spectaculaire et révolutionnaire : des trilogies. Je fais le dessin linéaire avec les harmonies de lignes changeantes comme des notes de musique. Ensuite, je prends le même sujet et je le fais au fusain, en ton ombre et lumière. Pour finir, je le fais en peinture à l’huile couleur, toujours dans le même format. C’est absolument unique dans l’histoire, il n’y a personne qui a fait ça », ajoute le peintre.

En 2002, Cyr Patrick a participé au Salon d’automne International des Beaux-Arts de Montréal où il a remporté la médaille d’argent. En 2008, il a exposé ses œuvres à la vieille gare de St-Jérôme. En mai 2014, il répète l’expérience au Cosmodôme et en octobre 2014, il participe à l’Expo habitation. C’est lors de cet événement qu’il se fait remarqué par la Galerie des Sœurs.

Inspiré à être meilleur
Cyr Patrick, Patrick Cyr de son vrai nom, explique qu’il crée ses toiles en fonction des mêmes principes que les relations qu’on trouve dans l’univers. « Seuls les Beaux-arts donnent la réponse aux harmonies de l’univers. C’est pour ça que je peins ce style, c’est ce qui me rejoint le plus. Je veux me soulever pour ce qui est vrai. Je veux apporter quelque chose de bien au monde pour qu’il soit meilleur. La raison d’être des arts c’est de rendre le monde plus humain et il y a très peu d’artistes qui vont vraiment baser leur construction sur ça. »

Durant les 20 dernières années, l’artiste a développé et raffiné la technique des Beaux-Arts dans ses œuvres pour leur assurer une certaine pérennité.

« C’est certain que de la façon dont je traite mes sujets, ça va passer à travers les siècles avec une faible détérioration de la technique. Les toiles qui ont beaucoup d’épaisseur vont craquer dans même pas 100 ans. Mon inspiration c’est de faire un art d’éternité, c’est-à-dire, que les gens en soient imprégnés et que ça soit encore d’actualité dans 100 ans. »

CP_SOR_ACR_Cyr Patrick_réduite

Œuvres futures
Cyr Patrick a plusieurs projets en tête. Il désire créer une toile d’envergure de 5 pieds x 8 pieds : Les désirs transportent la destinée. « Tous les rêves que les êtres humains peuvent avoir de légitime, j’aimerais les peindre dans cette allégorie métaphorique. »

Également, une autre de ses futures œuvres sera : L’homme géologique. « Pour inspirer le monde à être plus aux aguets du futur de l’humanité, je crois que l’homme a un pouvoir géologique sur la terre. Je bâtis mon œuvre à un rythme qui est le mien. Que ce soit demain matin ou dans un an, une chose est sûre, ce sera ! C’est ce que j’ai besoin de dire aux hommes. »

Articles récents du même sujet