IDS-Verdun

Navette à l’Estacade: Un chauffeur retiré du circuit

Photo: Anne-Marie Luca/TC Media

Un chauffeur de la navette gratuite de la société des Ponts Jacques Cartiers et Champlain (PJCCI) a été retiré du circuit après avoir possiblement mis en danger la sécurité d’un cycliste le dimanche 12 juillet vers 17h.

«Le chauffeur aurait remarqué un cycliste qui n’avait pas respecté les interdictions de circuler sur la piste cyclable. Il a voulu l’aviser que son comportement n’était pas sécuritaire», explique Julie Paquet, la directrice des communications des PJCCI.

L’employé roulait à bord du minibus sur l’Estacade du pont Champlain en direction de L’Île-des-Sœurs. Le système de navette a été mis à la disposition des cyclistes et des piétons puisque la piste cyclable est fermée durant les travaux au pont Champlain.

Selon un témoin, le chauffeur aurait agi de façon dangereuse, bloquant le chemin au cycliste qui arrivait en sens inverse. «Il semblerait que le comportement du chauffeur n’était pas sécuritaire, aux dires de Charles O’Connor, qui a rapporté l’incident», ajoute Mme Paquet.

«C’est difficile de valider l’information, on n’a pas de garantie ou de vidéo, mais on veut s’assurer que les chauffeurs agissent de façon sécuritaire, tout comme les cyclistes», assure la porte-parole de la PJCCI.

Piste cyclable 2TC Média s’est rendu à l’Estacade, à l’arrêt de la navette à L’Île-des-Sœurs. Kevin Ferraria, un préposé qui embarque les vélos à bord du minibus, voit passer en moyenne 50 à 75 vélos par jour.

«Certains réussissent à passer devant le gardien le sécurité, et quand je les vois, je tente de les empêcher. Ils y en a qui écoutent leur musique très forte et ne m’entendent pas, et d’autres qui me disent qu’ils ne le savaient pas ou qu’ils n’avaient pas vu les directives. Mais ça n’arrive pas souvent», témoigne-t-il.

Un habitué, Markus Kaubler a confié qu’«à l’occasion, on voit des cyclistes essayer de se faufiler, sans respecter les consignes. Mais les employés sont supers corrects, aucun problème, très bon travail».

Piste cyclable 3Dans l’ensemble, les usagers sont satisfaits du service. «Je trouve ça très bien, il y a beaucoup de navettes, alors on n’attend pas longtemps et les chauffeurs sont gentils et polis, partage la cycliste Linda Lalonde. La seule chose c’est la façon dont ils disposent les vélos, on se serait attendu à ce qu’il y ait des supports».

La PJCCI souhaite renforcer les mesures de sécurité aux abords de la piste cyclable pour éviter tout autre incident.

Articles récents du même sujet