IDS-Verdun
13:41 26 janvier 2016 | mise à jour le: 26 janvier 2016 à 16:06 Temps de lecture: 2 minutes

Sursis d’un an pour l’école Riverview à Verdun

Sursis d’un an pour l’école Riverview à Verdun
Photo: Leslie Schachter/TC Media

La centaine de parents qui militent depuis plus d’un mois pour éviter la fermeture de l’école primaire anglophone Riverview Elementary, à Verdun, ont remporté une première victoire. Le 25 janvier, la commission scolaire Lester B. Pearson a adopté un moratoire qui accorde un sursis d’un an à l’établissement.

Les commissaires ont adopté la résolution à 9 contre 4. La communauté anglophone verdunoise aura donc jusqu’en décembre 2016 pour trouver des solutions viables au financement des locaux vides de Verdun Elementary, dans lesquels les élèves de Riverview seront déplacés si aucune alternative n’est présentée.

«Je suis soulagée de cette deuxième chance, et surtout très fière de ma communauté, lance avec joie la commissaire de Verdun/LaSalle Est, Mary Ann Davis.  Les anglophones et les francophones se sont rassemblés pour cette cause, et j’ai vu tout le travail qu’on pouvait accomplir ensemble. Je suis très optimiste pour la suite des choses.»

Dès la semaine prochaine, un nouveau comité sera formé afin de commencer à dégager des pistes de solution. «Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour éviter de vivre cette crise encore une fois», a affirmé Mme Davis.

Certaines idées, notamment la location de locaux à des organismes communautaires, sont déjà sur la table. La commissaire considère également de partager l’espace avec l’Association des musulmans du Canada, qui est présentement à la recherche d’un lieu pour des activités reliées à l’intégration des immigrants.

Rappelons également que plusieurs lettres ont été transmises à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, afin de considérer un partenariat avec le projet d’école participative des Saules-Rieurs, en branle à Verdun.

Articles similaires