IDS-Verdun
16:54 22 juin 2016 | mise à jour le: 13 juillet 2021 à 11:20 Temps de lecture: 2 minutes

Tennis pour tous

Tennis pour tous
Photo: TC Media - Isabelle BergeronUne journée de cours de tennis pour des enfants défavorisés de l'école du Grand Héron de Lasalle.

Une vingtaine d’enfants, dont certains de milieux défavorisés, ont eu droit à une initiation au tennis, souvent perçu comme inaccessible. Le 17 juin, le Club de tennis de L’Île-des-Sœurs leur a offert un avant-midi d’activités gratuites sous la supervision de quelques entraîneurs.

Les élèves de quatrième année de l’école Du Grand-Héron, à LaSalle, passaient de terrain en terrain pour suivre différents ateliers.  À une station, les jeunes se lançaient la balle, alors qu’à un autre kiosque, ils s’échauffaient en effectuant une série d’exercices musculaires. Ils ont terminé la session de trois heures en réussissant quelques échanges à deux comme dans une vraie partie.

«Ce sont des jeunes qui n’ont pas d’occasion de faire ce genre de sport. On organise cette activité-là depuis quatre ans pour ceux qui n’ont pas nécessairement les moyens d’essayer», explique l’entraîneur des «Futures étoiles» et responsable de l’activité, Xavier Mignault.

Si quelqu’un ne peut payer l’inscription, le club est prêt à aider certains joueurs, comme ce fut le cas pour Justus-Alexandre Agbo, le Verdunois de 14 ans qui est présentement 7e au Canada dans sa catégorie.

Apprécier le sport
Sur le court, on pouvait ressentir la fébrilité de plusieurs élèves. «C’est cool, mais un peu difficile. J’adore le sport en général, ça me permet d’aller dehors et de me réveiller avant d’aller à l’école», indique Dania Bachouche, 9 ans.

Elle n’est pas toute seule. Abdoule Latif aussi aime pratiquer des activités physiques. «Le sport pour moi, c’est à peu près tout. J’aurais pas envie de faire mes travaux d’école sans ça», estime l’élève de 10 ans, avant de repartir en courant attraper une balle.

Parmi les élèves, certains proviennent de milieux très modestes. «Ça leur montre ce qu’est le tennis. Au primaire, le sport leur permet d’apprendre à socialiser et à prendre goût à l’activité physique. En plus, je découvre des choses à propos de mes élèves à chaque activité comme ça», soutient le professeur d’éducation physique responsable du groupe, Alexandre Mathieu.

Le camp de sélection pour les «futures étoiles» débute en septembre. Infos: 514 766-1208.

Articles similaires