Lachine & Dorval
15:52 2 mars 2020 | mise à jour le: 2 mars 2020 à 15:52 temps de lecture: 2 minutes

Un avion de Bombardier meilleur vendeur de sa catégorie

Un avion de Bombardier meilleur vendeur de sa catégorie
Photo: GracieusetéLes livraisons du Challenger 350 ont atteint les 44% des ventes totales de l’industrie des avions super intermédiaires.

En zone de turbulence compte tenu de larges dettes et de la vente de sa division ferroviaire, Bombardier annonce tout de même que son avion d’affaires Challenger 350 arrive au premier rang mondial pour les ventes dans sa catégorie.

Une cinquantaine de ces appareils d’une capacité de 10 places ont été livrés, ce qui permet au modèle de se retrouver au sommet des livraisons chez les super intermédiaires pour une sixième année consécutive.

«C’est un record dont nous sommes fiers et qui souligne l’engagement de Bombardier à construire les avions les plus confortables et les plus performants sur le marché», a affirmé Peter Likoray, vice-président principal des ventes mondiales et du marketing.

Depuis 2004, Bombardier a livré près de 800 Challenger 350.

Difficultés

À la mi-février, Bombardier a pris la décision de miser entièrement sur sa division d’avions d’affaires, étant aux prises avec une dette avoisinant les 12 milliards $. L’entreprise, qui détient des installations à Dorval, a vendu sa division ferroviaire au géant du transport français Alstom pour 9,3 milliards $.

Précédemment, une entente avait été annoncée entre Airbus, le gouvernement du Québec et Bombardier pour que l’entreprise se retire complètement du programme A220, initialement nommé C Series. Cela a permis à Bombardier de toucher environ 785 millions $ de la part d’Airbus.

Articles similaires