Lachine & Dorval
10:37 3 mars 2020 | mise à jour le: 3 mars 2020 à 10:37 Temps de lecture: 3 minutes

Désert alimentaire: planification urbaine questionnée

Désert alimentaire: planification urbaine questionnée
Photo: Gracieuseté - Metro PlusLa propriétaire Marie-Josée Bernard, la mairesse Maja Vodanovic et le député de Marquette Enrico Ciccone étaient présents à l’ouverture du Metro Plus Lachine, la semaine dernière.

Il y a une forte concentration d’épiceries à grande surface près des Galeries Lachine, alors qu’un désert alimentaire règne dans l’est de l’arrondissement. Des changements de zonage viendront remédier à ce problème, assure la mairesse Maja Vodanovic.

Une nouvelle succursale Metro se trouve sur la rue Remembrance, dans une zone réservée aux commerces depuis un changement de zonage qui a été effectué sous l’administration Dauphin.

«Il y a eu certains changements pour lesquels j’étais contre, mais c’est fait, on ne peut pas revenir en arrière, constate la mairesse Vodanovic. Je ne peux pas empêcher quelqu’un d’acheter un terrain dans un lieu commercial.»

Aucun autre terrain n’a été envisagé par Metro pour sa nouvelle épicerie. «On fait régulièrement des plans de développement en fonction du potentiel de vente, et il y avait une opportunité de croissance dans ce secteur. Lorsqu’on s’établit quelque part, c’est que nos chances de succès sont grandes», assure Denis Brisebois, vice-président des opérations de Metro.

Les personnes âgées de l’est auront toutefois accès à un service de navette gratuit pour accéder à la nouvelle épicerie, qui s’arrêtera notamment à la Résidence Jean-Placide-Desrosiers, située dans le quartier Saint-Pierre. L’initiative a été mise sur pieds après des discussions entre Metro et l’arrondissement.

«L’épicerie n’est peut-être pas à l’endroit où les citoyens la voulaient compte tenu du désert alimentaire, mais au moins, Metro est conscient qu’il doit servir cette population», souligne Maja Vodanovic.

Un nouveau plan de zonage afin qu’un pôle commercial soit créé dans l’est, dans lequel se retrouveraient des commerces de proximité, notamment des épiceries, est présentement en cours.

«Il faut faire une nouvelle planification et c’est ce qu’on est en train de faire, dit Mme Vodanovic. C’est une des raisons pour lesquelles je me suis présentée aux élections pour ce mandat.»

Compétition

L’élue salue tout de même la compétition que vient créer Metro dans le secteur qui permettra «l’arrivée d’une plus grande offre commerciale.» Des Lachinois que nous avons rencontrés dans la nouvelle épicerie partagent son avis.

«Une compétition, c’est toujours bon dans un marché, estime Louise Giguère. On avait besoin de ça.»

Un résident de la 10e Avenue, Guy Bissonnette, considère que l’offre de Metro se distingue de ses compétiteurs. «La variété des plats préparés est vraiment différente de ce que l’on retrouve ailleurs», commente-t-il.

Pour sa part, Gérald Labrie est convaincu que l’ouverture du Metro sera un succès. «On voit des Tim Hortons qui ouvrent à côté de McDonald’s et qui fonctionnent», remarque-t-il.

La construction du nouveau marché, qui occupe plus de 3500 mètres carrés, soit la moitié d’un terrain de soccer, aura nécessité 6 mois de travaux et un investissement de 8,3 M$. Quelque125 emplois ont été créés.

Articles similaires