Lachine & Dorval
16:28 16 novembre 2020 | mise à jour le: 16 novembre 2020 à 16:28 temps de lecture: 2 minutes

Du sang neuf au conseil jeunesse de Lachine

Du sang neuf au conseil jeunesse de Lachine
Photo: Jonathan RoseLes membres du conseil jeunesse en séance de travail

Quatre nouveaux membres se joignent au conseil jeunesse de Lachine (CJL), une instance politique consultative sans affiliation représentant les moins de 25
ans de l’arrondissement.

Parmi ces nouveaux représentants, on retrouve Aleksandra Urban, une étudiante de l’Université de Montréal de 23 ans.

«Je me suis présentée au CJL pour apporter ma touche personnelle ainsi que celle des jeunes de ma ville dans le but de faire bouger les choses ensemble avec une perspective de présent et d’avenir positive et verte», commente-t-elle.

Étudiant en politique de 21 ans, Luca Shiavoni s’est présenté au conseil pour approfondir ses connaissances en la matière. «J’aimerais contribuer à la vie politique et sociale de ma ville en organisant des petits festivals et faire du volontariat», précise celui qui fréquente l’Université McGill.

Pour sa part, Flore Tsafack Tsobeng a choisi d’intégrer le conseil pour partager son expérience étudiante et professionnelle, elle qui a récemment obtenu une maîtrise en génie biomédical.

«Je veux pouvoir communiquer tout haut ce que la jeunesse pense tout bas», résume-t-elle.
Finalement, la plus jeune nouvelle membre, Lydia Fleur Boyer, est étudiante à l’école secondaire Dorval Jean XXII.

«Je tiens à m’impliquer davantage dans ma communauté, avec d’autres jeunes passionnés, et faire ressortir des sujets autant tabous, qu’agréables et farouches», énumère l’adolescente de 15 ans.

Le CJL se réunit chaque mois de façon bénévole pour émettre des recommandations au conseil d’arrondissement. Les nominations peuvent être renouvelées pour un maximum de quatre ans.

Articles similaires