Lachine & Dorval
16:59 4 janvier 2021 | mise à jour le: 4 janvier 2021 à 17:00 temps de lecture: 3 minutes

Acquisition, rénovation et maintien de logements abordables à Lachine

Acquisition, rénovation et maintien de logements abordables à Lachine
Photo: Capture d'écran/Google MapsLe 3910 rue Victoria est d’une valeur estimée de 3,3 M$.

Un immeuble de la rue Victoria sera réservé aux logements sociaux grâce une contribution de la Ville de Montréal de 2,1 M$ à la Société d’investissement et de développement social (SOLIDES). Le projet permettra de protéger les locateurs actuels, et combattre l’embourgeoisement du quartier.

La somme couvre notamment l’acquisition du bâtiment de 39 logements. Le marché immobilier est marqué par une diminution importante des taux d’intérêt hypothécaires et d’une hausse des prix, souligne le directeur général de Solides, François Giguère.

Cette situation économique favorise grandement les vendeurs et limite le nombre d’acheteurs potentiels à ceux ayant un capital important. «Dès le début de la pandémie, de grands investisseurs immobiliers ont vu l’opportunité de s’approprier ces bâtiments résidentiels et d’en tirer profit», explique-t-il.

La hausse de la valeur immobilière a un impact proportionnel et direct sur les prix des loyers, expose M. Giguère. «Les locataires sont forcés d’accepter une augmentation s’ils ne veulent pas se ramasser à la rue», dit-il.

Le projet permet donc de retirer ces bâtiments du marché privé. Cette aide permet en retour de maintenir le prix des loyers en dessous des valeurs marchandes.

L’organisme devra maintenir ces logements sociaux pour une durée minimale de 25 ans, ce qui ne semble pas être un problème selon M Giguère. «Après 25 ans, SOLIDES n’aura pas changé sa mission. Nous continuerons de les garder abordables et en bon état», soutient-il. Il ajoute qu’ils sont «très contents et de travailler à Lachine, et qu’ils ont hâte de collaborer avec l’arrondissement et avec les différents organismes communautaires».

Rénovations

Les logements seront également rénovés afin d’améliorer les conditions de vie des résidents. Selon les besoins, les travaux auront notamment pour effet d’améliorer la qualité de l’air par l’installation de ventilateurs et de nouvelles hottes de cuisine.

L’organisme prévoit également changer les fenêtres dans certaines unités.

Dans l’éventualité où les rénovations le requièrent, les résidents seront déplacés temporairement ailleurs dans le même bâtiment. Ils ne seront toutefois pas relocalisés.

«Le processus respecte les droits et les besoins des résidents. De plus, le coût de nos travaux n’a aucun effet sur le prix des loyers» ajoute M Giguère.

Besoins sociaux

Il y a une demande grandissante pour des logements abordables à Montréal. Des projets comme celui-ci visent «les arrondissements où l’on observe des hausses de loyers et où il y a une concentration de ménages locataires qui sont sous le seuil du faible revenu», a expliqué le conseiller municipal Robert Beaudry en conférence de presse, le 11 décembre.

Ce projet contribue à l’objectif de l’administration Plante de créer 12 000 logements abordables d’ici la fin de son mandat. Cette mission est actuellement réussite à 78%.

Articles similaires