Lachine & Dorval
09:51 9 mars 2021 | mise à jour le: 9 mars 2021 à 09:52 temps de lecture: 3 minutes

La haute vitesse sur la 55e inquiète à Lachine

La haute vitesse sur la 55e inquiète à Lachine
Photo: Alexandre SauroLa 55e Avenue près de la rue Sherbrooke.

La 55e Avenue, à la hauteur de la rue Sherbrooke, à Lachine, est source d’inquiétudes. Le non-respect de la limite de vitesse pose un danger pour la sécurité du secteur.

Un tronçon d’environ 300 mètres sert de liaison entre l’autoroute A20 et un secteur résidentiel de l’arrondissement. L’interdiction de se stationner en bordure de la route du lundi au vendredi le jour favoriserait les excès de vitesse dans le secteur.

«Il y a bien des fois où il y a des camions qui me frôlent et ça ne prendrait pas grand-chose pour qu’arrive un accident», affirme Sylvain Rancourt, un résident du secteur depuis une vingtaine d’années.

La vitesse réglementaire maximale sur l’avenue est de 30 km/h. Les deux voies dans chaque direction sont séparées par un terre-plein.

Le secteur se situe entre deux zones scolaires, celle des écoles primaires Saint-Anne à Dorval et Maple Grove à Lachine.

Décision antérieure

L’interdiction de stationnement sur la 55e Avenue a été instaurée à la suite d’une requête d’un résident lachinois en 2015. «Il n’y a pas de commerce et toutes les maisons ont des entrées pour garer leurs voitures. On retrouve certains matins d’une à trois voitures stationnées, ce qui ralentit grandement le flot de sorties du quartier», explique ce citoyen qui a préféré préserver l’anonymat.

Le changement avait été fait pour améliorer la vie des résidents en réduisant la circulation, peut-on lire dans des documents décisionnels.

«À partir du moment où on a mis l’interdiction, ç’a été le début de notre calvaire. C’est dangereux, on se fait frôler par les camions et les voitures, en plus de l’eau qui se ramasse sur les trottoirs et qui se transforme en glace», s’insurge M. Rancourt.

Plusieurs plaintes et requêtes ont été déposées par lui et d’autres Lachinois depuis 2016, notamment au 311, le service de téléphonie municipal. L’arrondissement a assuré un suivi au début du mois de mars, alors que la mairesse Maja Vodanovic a contacté M. Rancourt.

«On a installé le 30 km/h, mais c’est sûr que c’est difficile à faire respecter quand les gens arrivent directement de l’autoroute», considère Mme Vodanovic.

Maintenant que d’autres accès sont disponibles pour les automobilistes souhaitant rejoindre l’autoroute A20 à la suite des réparations de plusieurs autres bretelles, la circulation a diminué.

La plainte de M. Rancourt est actuellement étudiée par le comité de circulation. Retirer l’interdiction de stationnement afin de ralentir le trafic est une possibilité, affirme la mairesse.

Articles similaires