Lachine & Dorval
17:00 14 juillet 2021 | mise à jour le: 14 juillet 2021 à 09:41 Temps de lecture: 3 minutes

Appels d’offres annulés pour une maison alternative à Dorval

Appels d’offres annulés pour une maison alternative à Dorval
Photo: Capture d'écran/Google MapsLa maison alternative devait être construite au 825, avenue Dawson à Dorval.

La surchauffe des coûts du secteur de la construction que traverse actuellement la province force l’annulation du processus d’appels d’offres pour le projet de maison alternative à Dorval. Ce dernier devait permettre d’offrir 72 unités d’hébergement pour des personnes ayant des besoins spécifiques.

La Société québécoise des infrastructures (SQI) a pris cette décision pour des projets semblables à Longueuil, Saint-Hilarion et Granby. Les soumissions étaient trop élevées et risquent de continuer d’augmenter.

Les détails de ces soumissions ne peuvent être publiés publiquement de façon à ne pas interférer sur le processus de sélection. Cependant, la SQI soutient que le moins-disant pour ces projets était d’environ 40 M$.

«De nouveaux appels d’offres seront ultérieurement lancés en ajustant certaines clauses contractuelles au marché actuel de la construction, et en apportant quelques assouplissements», affirme le porte-parole de la SQI, Martin Roy.  

Ces assouplissements pourraient permettre d’ajuster les prix en fonction des variations des coûts de matériaux qui sont la principale cause de la surchauffe actuelle dans le secteur de la construction.

Maison alternative

Le projet de Dorval avait été annoncé en mars 2020 par le gouvernement du Québec. Ce dernier est toujours propriétaire du lot sur lequel la maison devait être bâtie. L’objectif était d’accueillir des personnes avec des besoins spécifiques, notamment des personnes autistes.

«Le gouvernement fait de grosses promesses, mais quand tu regardes le résultat, il n’y a rien.»

Edgar Rouleau

Cette maison alternative était considérée comme un nouveau type d’hébergement se rapprochant davantage d’un vrai domicile, favorisant les contacts humains et avec un mode de vie plus actif, selon la fiche descriptive gouvernementale publiée en mars 2020.

«C’est tellement triste pour ces personnes. C’est dommage parce qu’il n’y a pratiquement pas de place pour eux dans l’ouest de l’île», exprime le maire de la Cité, Edgar Rouleau.

En effet, il n’y a aucun centre d’hébergement alternatif de ce type dans la région.

La SQI compte maintenir son objectif de créer 2600 places pour les personnes aînées ou ayant des besoins spécifiques d’ici 2022 grâces à plusieurs maisons déjà en chantier ou sur le point de l’être, confirme M. Roy.

Le gouvernement provincial avait dit que cette mission allait nécessiter des investissements de 2,5 milliards de dollars.

Articles similaires