LaSalle
16:08 27 avril 2021 | mise à jour le: 28 avril 2021 à 17:11 temps de lecture: 4 minutes

Difficile d’obtenir une place à l’Aquadôme

Difficile d’obtenir une place à l’Aquadôme
Photo: ArchivesL’Aquadôme est géré par la SODEM.

L’accès aux bains libres est maintenant refusé aux personnes qui n’ont pas réservé à l’Aquadôme. Une pétition a été lancée par des citoyens contre cette nouvelle mesure.

Le complexe aquatique a instauré cette façon de faire en réaction à des problématiques vécues par ses employés, lorsque des familles se présentaient au bâtiment. Aussi, la capacité d’accueil maximale au bassin récréatif a été augmentée à 30 personnes.

«Dans le présent contexte pandémique, nous vous recommandons d’éviter de tenter une baignade avec toute la famille, et de vous contenter de deux personnes (un parent/un enfant) pour éviter les frustrations. En plus, c’est plus sécuritaire», expliquait-on dans un courriel envoyé aux utilisateurs à la mi-avril.

Dans une nouvelle missive envoyée à l’un d’entre eux, la chargée de secrétariat pour Manon Barbe, Carole Cardinal, confirme que de nouvelles mesures sont en place depuis mardi.

Un bain famille a été créé. Il est accessible uniquement aux bulles familiales de trois à six individus, l’accès sera refusé aux individus qui se présenteront seuls ou à deux.

Concrètement, ce seront six places qui seront offertes sur le système de réservation. Chaque place permettra l’accès à toute la famille.

Chaque parent qui réserve une place peut amener avec lui deux à cinq membres de sa bulle familiale. Par exemple, un membre qui réserve une place à son nom peut amener son conjoint et d’un à quatre enfants sans les inscrire individuellement.

Réactions

L’une des utilisatrices, Laure Cauchard, a lancé une pétition sur le site web change.org, inspirée par son indignation et celle d’autres mères, à la lecture du premier courriel envoyé à la mi-avril par l’Aquadôme.

«C’est honteux. Cela va à l’encontre des directives de la Santé publique et sincèrement, qui va aller à la piscine avec un seul enfant», se demandait-elle.

Elle expliquait que chaque membre de la famille a un profil sur le site web et que les réservations doivent être faites individuellement, 24 heures à l’avance. Il y a un tel engouement qu’il était pratiquement impossible de réserver pour tous les membres d’un même foyer.

Réagissant aux nouvelles mesures, une autre mère de trois enfants, Valérie Chartrand, demande à l’entreprise gestionnaire des lieux, la SODEM, de reconsidérer les plages horaires réservées aux familles.

«Je dois avouer ma déception face à cette solution qui, clairement, n’a pas été réfléchie bien longuement. Ou sinon, ceux qui y ont réfléchi n’ont pas d’enfants entre 0 à 8 ans», s’exclame-t-elle.

La majorité des plages horaires qui sont proposées sont en fin d’après-midi et à l’heure du souper.

«Il aurait été beaucoup plus approprié de nous proposer, au minimum, une plage horaire le matin (l’heure à laquelle les jeunes familles sont le plus actives, avant le dîner et la sieste)», conclut-elle.

Dans leur pétition, plutôt adressée sous forme de lettre aux élus et à la direction du complexe aquatique Michel-Leduc, les signataires demandaient qu’un système de réservation permettant d’inscrire tous les membres d’une famille en même temps soit mis sur place.

Un système alternatif, où la réservation d’une place pour enfant en deçà de l’âge permis pour aller seul à la piscine serait automatiquement accompagnée d’une place adulte, était aussi proposé.

Le système utilisé par la Ville de Montréal (Sport et Loisir de l’île de Montréal), pour la patinoire Bleu Blanc Bouge et l’Auditorium de Verdun est cité en exemple.

La SODEM n’a jamais répondu à nos demandes d’entrevues.

80

Nombre de signataires de la pétition.

Articles similaires