LaSalle
17:49 10 mai 2021 | mise à jour le: 10 mai 2021 à 18:44 temps de lecture: 3 minutes

Trois projets préapprouvés pour améliorer la qualité de vie à LaSalle

Trois projets préapprouvés pour améliorer la qualité de vie à LaSalle
Photo: ArchivesLes environs du canal de l’Aqueduc sont visés par les projets.

Des projets du budget participatif de Montréal pourraient être réalisés à LaSalle. Trois d’entre eux ont été préapprouvés par l’arrondissement et seront soumis au vote pour tous les Montréalais en juin.

De novembre à janvier, les résidents et organismes de la métropole pouvaient déposer leurs idées pour améliorer la qualité de vie sur l’île. Des analyses de recevabilité ont ensuite été complétées par la ville-centre et les arrondissements.

Une fois cette étape complétée, elles ont été bonifiées, fusionnées et développées dans des comités. Une cinquantaine de propositions ont passé toutes les étapes.

Certaines d’entre elles s’appliquent ou sont reproductibles à plusieurs arrondissements.

D’autres sont plus spécifiques comme le «corridor écologique du Grand Sud-Ouest» qui couvre LaSalle, Verdun et Le Sud-Ouest.

Les trois projets qui touchent LaSalle ont donc été approuvées par l’arrondissement qui devait démontrer s’ils sont applicables ou non.

Par exemple, le projet «des stationnements rafraîchis et embellis» se ferait à l’aréna Jacques-Lemaire et à celui des Travaux publics sur la rue Cordner.

«J’aimerais ça que les LaSallois votent en masse pour qu’on ait une chance de réaliser les projets.» Pierre Dupuis

La mise en candidature des trois initiatives qui pourraient être déployées sur le territoire a été officialisée lors du dernier conseil d’arrondissement.

«On y voit un gain certain pour nos citoyens. On se croise les doigts pour qu’ils se réalisent. Ça serait un beau cadeau. On espère qu’ils vont être priorisés par les citoyens», s’exclame le directeur d’arrondissement adjoint de LaSalle, Pierre Dupuis.

Corridor écologique, zones nourricières et stationnements rafraîchis

Le «corridor écologique du Grand Sud-Ouest» consiste en la création d’un réseau d’éco-corridors qui «vise à assurer l’interconnectivité entre les noyaux de biodiversité d’importance», ajoute M. Dupuis.

Cela favorisera le parcours des insectes pollinisateurs et la mise en place d’aménagements pour les oiseaux. Il devrait être développé par phase. À LaSalle, le corridor se retrouverait dans le parc de l’Aqueduc qui suit le canal du même nom.

Quant à lui, le projet de «zones nourricières écologiques» a pour objectif de mettre en place un espace compact de végétation, composé de différentes sortes de plantes comestibles et nectarifères. Cela pourrait également comprendre des jardins floraux pollinisateurs et de la production champignonnière et d’arbres fruitiers.

Tout comme la précédente initiative, le parc de l’Aqueduc est visé, plus précisément, la section entre l’avenue Dollard et le poste de pompage de l’Aqueduc.

Le projet des «stationnements rafraîchis et embellis» vise à créer des îlots de verdure sur les deux espaces sélectionnés.

«L’objectif est de briser des îlots de chaleur», précise M. Dupuis.

Les projets présentés à LaSalle sont admissibles à un financement allant de 500 000$ à 3 M$ de la ville-centre. Les arrondissements s’engagent à payer les frais de fonctionnement et d’entretien.

3
Nombre de projets du budget participatif de Montréal qui pourraient être déployés à LaSalle.

Articles similaires