LaSalle
16:52 8 juin 2021 | mise à jour le: 9 juin 2021 à 10:30 temps de lecture: 4 minutes

Kevin Robertson: une bourse pour viser les Olympiques

Kevin Robertson: une bourse pour viser les Olympiques
Photo: GracieusetéKevin Robertson est parmi l’élite de son sport.

Le coureur laSallois Kevin Robertson a remporté une cinquième bourse de la Fédération de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ) pour ses bons résultats sportifs et académiques. D’une valeur de 4000$, cette aide lui permettra de poursuivre sa route vers le rêve olympique.

«Je ne suis pas surpris, mais soulagé. En tant qu’athlète-étudiant, ce n’est pas toujours facile. Il y a beaucoup de dépenses associées à notre sport ou au côté scolaire. C’est vraiment un stress de moins, année après année. Ça nous permet de nous concentrer», dit-il.

Avant le début de la pandémie, il avait battu le record du Québec chez les moins de 23 ans des épreuves du 1500 m et du mille en salle, en parcourant la première distance en 3 min 42,67 s et la deuxième en 3 min 59,85 s à l’Invitation David Hemery de l’Université de Boston, en février 2020.

Il a aussi terminé au 3e rang des championnats universitaires canadiens de 2020 au 1500 m et au 6e au 1000 m.

«Lorsque tout a été annulé en raison de la pandémie, ça a été plus difficile, mais je me suis entraîné de façon rigoureuse et intelligente», explique-t-il.

Une discipline qui lui a été payante: il a obtenu son deuxième meilleur temps à vie à Los Angeles, avant de battre son propre record à une compétition à New York. Un chrono qu’il a de nouveau surpassé à Portland, en courant en dessous des 3 min 40 sec au 1 500 m, ce qui lui confère le 5e rang québécois de tous les temps sur cette distance.

«La course à pied, c’est vraiment un sport qui permet de nous dépasser. Ce n’est pas un sport facile, mais au final la satisfaction lorsqu’on obtient un bon résultat est énorme. C’est ça qui me motive à continuer d’année en année.» – Kevin Robertson

Il participera prochainement à deux autres compétitions aux États-Unis avant de revenir au Canada afin de prendre part aux championnats canadiens et d’autres compétitions locales.

Il souhaite obtenir sa qualification pour les Championnats du monde de cross-country et d’athlétisme en 2022, puis pour les Jeux olympiques en 2024.

«Mes chances sont bonnes et je peux y arriver», croit-il.

Balbutiements

Kevin Robertson a attrapé la piqure de la course, alors qu’il participait au Défi Pierre-Lavoie en 2013 avec des amis de l’école secondaire Cavelier-De LaSalle.

En 2014, il a commencé à s’impliquer davantage dans ce sport en joignant un club d’athlétisme. L’année suivante, il est devenu un membre de l’équipe canadienne junior et a participé à ses premiers championnats du monde en Colombie, où il avait battu le record québécois au 2000 m steeplechase.

Quatre fois, il a représenté le drapeau unifolié sur la scène internationale.

«J’ai eu la chance de faire plusieurs sports quand j’étais petit. C’est un avantage. Plusieurs études démontrent que lorsque les athlètes commencent trop jeunes, leur progression n’est pas linéaire. Je suis content d’avoir commencé plus tard», dit-il en ajoutant que cela prend une grande maturité et une bonne discipline pour pratiquer de l’athlétisme de haut niveau.

Kevin Robertson a complété son diplôme d’études secondaires en 2015. Puis, il a entrepris des études en sciences de la nature au cégep de Maisonneuve pour finalement s’inscrire en sciences humaines, profil individu, au cégep André-Laurendeau.

Il a ensuite obtenu son baccalauréat en droit de l’Université de Montréal. Il complète actuellement son Barreau. Il sera en stage supervisé auprès de l’avocat Patrice Brunet au mois de septembre.

Depuis sa création en 1985, la FAEQ a octroyé pas moins de 18 millions de dollars en bourses, représentant 6000 bourses individuelles à 3000 boursiers différents.

4000$

Montant total de la bourse financée par Fiera Immobilier et décernée à Kevin Robertson.

Articles similaires