LaSalle

Feu vert aux bornes électriques: le règlement de zonage modifié

De plus en plus d’endroits ont désormais une borne de recharge électrique. Photo: Archives

Le règlement de zonage de LaSalle a été officiellement modifié pour permettre et obliger dans certains cas l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques.

Le projet de règlement relié proposait leur installation dans toutes les cours, peu importe l’usage, lorsqu’une unité de stationnement est autorisée.

Ainsi, pour les usages résidentiels à LaSalle ayant cinq cases de stationnement et plus, une case devra être équipée pour la recharge d’un véhicule électrique.

On parle aussi d’une case par tranche de vingt places additionnelles.

En ce qui concerne les usages commerciaux, industriels et communautaires, au moins une case devra offrir la recharge sur vingt places de stationnement, puis au moins une autre par tranche de cinquante cases additionnelles.

La hauteur maximale d’installation est de 1,2 m afin d’assurer une accessibilité universelle.

Cette démarche est portée par une volonté forte de participer activement à la transition écologique du territoire laSallois.

Arrondissement de LaSalle

Avec ce règlement, LaSalle veut «favoriser le verdissement, diminuer les îlots de chaleur et encourager la transition écologique», peut-on lire dans le plus récent sommaire décisionnel du conseil d’arrondissement.

Autres modifications

Dans la même veine, l’arrondissement a modifié certaines normes relatives aux entrées charretières, au verdissement et à l’aménagement des cours avant.

La largeur maximale des entrées passera de 8 à 6,7 m et la largeur minimale sera la même pour les immeubles de quatre logements et plus.

Également, un nouveau ratio de verdissement sera exigé pour une nouvelle construction, un agrandissement et lors de l’ajout d’une aire de stationnement pour les bâtiments de trois logements et moins.

Il sera de 50 % de la superficie du terrain (excluant le bâtiment, une

saillie et une piscine), ainsi que de 35 % de la cour avant (excluant une saillie). Les superficies végétalisées d’un toit vert, un bassin d’eau et une aire de stationnement recouverte de pavés alvéolés peuvent être incluses dans la superficie du terrain devant faire l’objet d’un verdissement.

Finalement, à des fins d’équité, le stationnement en cour avant sera désormais autorisé dans sept zones du secteur à l’ouest de la mairie d’arrondissement, étant donné que plus de 75 % des propriétés du coin comportent actuellement des stationnements en front de bâtiment.

Toutes ces modifications réglementaires ont été adoptées par le conseil d’arrondissement en août et entreront en vigueur en septembre.

Articles récents du même sujet