Soutenez

Les candidats de Marguerite-Bourgeoys s’adressent aux jeunes

Les élections provinciales se tiendront le 3 octobre. Photo: iStock

Alors que les jeunes forment la tranche d’âge qui vote le moins aux élections, Métro a interrogé les candidats de la circonscription de Marguerite-Bourgeoys sur leurs engagements envers les jeunes.  

Selon une étude d’Élections Canada, le taux de participation électorale des 18-24 ans était de 47% sur la période de 1965 à 2011, contre 75% pour les 65-74 ans.

Face à cet absentéisme électoral, on a demandé aux candidats comment ils comptaient s’adresser à cette tranche d’âge.

Pour la candidate de Québec Solidaire (QS), Angélique Soleil-Lavoie, «les jeunes abandonnent la politique, car, trop souvent, la politique les a abandonnés».

«C’est important que les jeunes votent parce que c’est eux qui vont être là pour vivre les décisions que le gouvernement prend aujourd’hui», estime la candidate pour la Coalition Avenir Québec (CAQ), Vicky Michaud.

Aide aux organismes communautaires

Le candidat du Parti libéral du Québec (PLQ), Fred Beauchemin, souhaite aborder la question de la prévention de la violence, qui «passe par le service communautaire». Pour lui, aider les organismes communautaires sur les questions de pauvreté, d’alimentation, et de soutien scolaire permettra de « sortir de ce cercle vicieux qui contribue au décrochage scolaire. Ainsi, le candidat libéral s’engage à ramener «un million de dollars aux organismes communautaires».

De son côté, la candidate caquiste insiste pour «aider le commerce local et le développement économique dans la circonscription» en apportant du soutien aux jeunes entrepreneurs et en développant des activités pour les jeunes. Mme Michaud mentionne notamment qu’il est important, auprès des jeunes immigrants, de «faire de la francisation pour qu’ils puissent s’intégrer».

Le financement des services du milieu communautaires fait aussi partie des engagements de la candidate solaire, afin de «répondre à l’entièreté des besoins de la population».

Transport

Le candidat libéral souhaite qu’un mode de transport structurant voie le jour à LaSalle. Lorsque les projets du REM et de la ligne rose seront complétés, LaSalle «sera le seul secteur de l’île de Montréal qui n’aura pas de transport structurant pour desservir la population. C’est inacceptable», déclare M. Beauchemin. Le libéral promet donc «d’avoir une table de concertations où tous les joueurs s’assoient» pour monter un projet de transport à LaSalle.

La candidate solidaire prévoit aussi de «bonifier l’offre en transport collectif, en collaboration avec l’administration municipale et l’ARTM».

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de LaSalle.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.