Communauté

La collaboration au féminin

La collaboration au féminin
Photo: Vanessa HébertChristine Zoltok, Émilie Fournelle et Liz McConomy ont discuté des défis entourant la culture de la collaboration le 27 novembre dernier.

La communauté Women of Product a tenu un panel auquel étaient conviées trois professionnelles montréalaises. Dans les bureaux de SPORTLOGiQ, elles ont discuté des défis liés à la culture de la collaboration dans les compagnies, mais aussi de la place des femmes dans leur domaine.

Émilie Fournelle, Christine Zoltok et Liz McConomy travaillent toutes les trois dans différentes sphères du développement de produits, mais leurs visions personnelles sur ce sujet se rejoignent sur plusieurs points.

La culture de la collaboration, une manière d’atteindre un but commun et clair à travers le travail d’équipe, s’implante de plus en plus dans diverses entreprises.

Elles sont d’accord : des gens de toutes les disciplines doivent être inclus le plus tôt possible dans les décisions.

« Il faut avoir une mentalité orientée vers le travail d’équipe, tout part de ça. En équipe, on travaille mieux, plus rapidement, et on a aussi plus de plaisir. C’est le but premier de la collaboration », explique Émilie Fournelle de chez SPORTLOGiQ.

Liz McConomy, directrice du marketing chez USA TODAY NETWORK ajoute un point en mentionnant que la collaboration n’est pas seulement d’inviter tout le monde autour de la table, mais également de les écouter. « Ainsi, on comprend les réalités et les défis de chacun, mais ça permet aussi à tous de donner leurs opinions. »

Le succès
Saaniya Shaikh, modératrice de la soirée et fondatrice de la communauté montréalaise Women of Product, a questionné les trois femmes par rapport à la réussite.

À travers leur parcours respectif, chacune a vécu son lot de victoires, mais aussi d’échecs.

Selon Émilie Fournelle, il ne faut simplement jamais baisser les bras. « Un des meilleurs conseils que j’ai reçus, c’est que la seule chose que tu peux contrôler, c’est comment fort tu travailles. Ça prend du talent, mais aussi des efforts. »
De son côté, Christine Zoltok, qui gère une équipe de designers chez Shopify, mentionne qu’il ne faut pas avoir peur de célébrer ses propres victoires.

La place des femmes
Lorsque le sujet de la place des femmes dans les compagnies est survenu, les trois invitées ont été du même avis : il y a eu du changement, mais il est possible de faire mieux.

« On se sent plus à l’aise de dire notre opinion, alors que dans le passé, ça semblait plus risqué de le faire, de peur de perdre jusqu’à notre emploi », explique Christine Zoltok.

Liz McConomy pose un bémol : la place faite aux femmes peut parfois avoir l’air « forcée », simplement pour montrer qu’on les inclut, sans toutefois écouter ce qu’elles ont à apporter.

Bien qu’il reste encore du chemin à faire, elle se dit optimiste. « On a maintenant notre place à la table, il faut ensuite montrer qu’on la mérite. Nos voix doivent être écoutées », martèle-t-elle en terminant.

 

 

 

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *