Le Plateau-Mont-Royal
17:30 2 juin 2021 | mise à jour le: 2 juin 2021 à 18:28 temps de lecture: 4 minutes

Piétonnisation de l’avenue du Mont-Royal: les jardins à l’honneur

Piétonnisation de l’avenue du Mont-Royal: les jardins à l’honneur
Photo: Josie Desmarais/Métro MédiaDes passants devant un populaire restaurant de l'avenue du Mont-Royal, l'été dernier.

Les détails concernant l’aménagement de la rue piétonne de l’avenue du Mont-Royal ont été dévoilés. Du 2 juillet au 6 septembre, la thématique de la promenade et des jardins sera exploitée. Des installations artistiques d’envergure, des zones de détente et d’appropriation ainsi que des points de rencontre et d’animation composeront un parcours artistique.

Pour un deuxième été de suite, l’avenue sera entièrement piétonnisée entre le boulevard Saint-Laurent et la rue Fullum, et ce, à compter du 18 juin.

En avril, la Société de développement commercial (SDC) de l’avenue du Mont-Royal et Odace Événements avaient lancé un appel de projets en vue de la version Été-2021 de la piétonnisation. Les professionnels de toutes les disciplines du design (artistes, designers, horticulteurs, etc.) étaient invités à soumettre leurs idées.

Au total, 2,7 km d’espaces urbains devaient être aménagés avec des aménagements temporaires, des installations artistiques ainsi que des initiatives en verdissement. La thématique proposée était celle du jardin.

Les sept projets retenus ont récemment été révélés.

La thématique a été choisie afin de donner de la vie à la rue piétonne en plus de la rendre plus praticable, affirme le directeur général de la SDC de l’avenue du Mont-Royal, Claude Rainville.

D’autre part, la place Gérald-Godin, située à côté de la station métro Mont-Royal, est encore en chantier. Des travaux de réaménagement à la place des Fleurs-de-Macadam et au parc des Compagnons-de-Saint-Laurant devraient avoir lieu pendant la saison estivale. De ce fait, moins d’espaces seront accessibles aux citoyens du quartier.

«On trouvait déjà l’élément de la végétation très intéressant. Donc quand on a appris que la Ville allait rénover ces parcs-là, on s’est dit que c’était le bon moment pour l’appliquer. On va compenser ces espaces publics qui seront perdus temporairement», explique-t-il.

Les sites à découvrir

Au total, 35 groupes ont déposé des projets. Sept collectifs et tandems d’artistes, de design et d’architecture ont été sélectionnés pour réaliser les installations-jardins qui ponctueront la promenade piétonne.

Les artistes multidisciplinaires Isabelle Duguay et Julian Palma de MU réaliseront la Roseraie, un immense tableau-jardin.

Érick Villeneuve (Novalux) et Jean Beaudoin (IJB) créeront l’installation Jardin nocturne, une profondeur végétale portée par les ombres de la nuit.

Le tandem Manuel Baumann et Stéphanie Leduc de En temps et lieu proposera le Jardin du solstice, une oasis de détente inspirée des plages de la Côte d’Azur, avec sièges et parasols à rayures.

Le Comité apportera son Pique-nique au jardin. Les gens pourront festoyer sur trois grandes tables surmontées d’une canopée de plantes grimpantes.

Le Jardin de vent de Sacha Bulliard et Émilie Proulx se déploiera aux quatre vents sur l’avenue entre les différents jardins comme un couloir pollinisateur.

La firme Signature Design Communication invitera les passants à interagir avec son Jardin de cactus planté en trois temps, soit le mirage, l’oasis et le serpent.

Finalement, le Jardin Nourricier de Biovercité, présenté par la Caisse Desjardins du Plateau-Mont-Royal, inclura à son projet un volet médiation. Des ateliers seront offerts gratuitement sous des arbres matures, des couronnes maraîchères et une pergola.

Une zone pour les vélos

Tout comme la SDC Wellington, la SDC de l’avenue Mont-Royal met en œuvre le projet-pilote Zone Lenteur en collaboration avec l’arrondissement. L’initiative est basée sur les lignes directrices du Service de l’urbanisme de la Ville et les résultats d’un sondage mené auprès de 700 résidents en septembre.

La Zone Lenteur autorisera les véhicules sur deux roues et à roulettes sans moteur (vélos, trottinettes, etc.) à circuler, mais lentement. Ils devront suivre le rythme des piétons alors que ces derniers auront la priorité absolue.

«On fait appel au civisme des gens», souligne M. Rainville. Le projet sera surveillé de près tout au long de l’été.

Dans ce même esprit, du 2 juillet au 6 septembre, quatre vélos-duos sillonneront l’avenue piétonnière, du mercredi au dimanche, de 10h à 17h. Le service gratuit sera offert à tous sans réservation, mais les aînés et personnes ayant des limitations fonctionnelles auront la priorité.

Plusieurs restaurateurs attendant avec impatience cette piétonnisation puisqu’elle leur permettra d’agrandir leur terrasse et d’ainsi accueillir plus de clients à la fois.

Articles similaires