Le Plateau-Mont-Royal

Restauration : un nouveau réseau de contenants réutilisables à Montréal

La conceptrice de Bo, Mishel Wong, et la propriétaire de la chaîne de restaurants Liv Salades. Photo: Dominic Gildener/Métro Média

Dès l’automne, un réseau de 60 restaurants du Plateau-Mont-Royal et du Mile-End rendra possible pour ses clients de commander des plats dans des contenants réutilisables. L’initiative, ayant pour nom Bo, est lancée par Mishel Wong.

Dès le lancement du projet pilote en octobre, les gens pourront commander de la nourriture dans l’un des 60 restaurants participants en spécifiant qu’ils veulent un contenant réutilisable Bo. Ils devront préalablement s’inscrire sur l’application. Une fois qu’ils auront fini de manger, les clients n’auront qu’à rincer le contenant loué. Ils auront ensuite deux semaines pour le rapporter à l’un des sites de retour

Les gens peuvent aussi acheter les contenants s’ils préfèrent les garder. Toutefois, le but premier du projet est plutôt de les conserver en circulation.

Mme Wong a conçu cette initiative en partenariat avec Service Lab, une entreprise qui se spécialise dans l’assainissement de cuisines industrielles en offrant la location de lave-vaisselle et de produits pour nettoyage de cuisine. La femme d’affaires y travaille aussi.

Pendant la pandémie, les produits de l’entreprise se vendaient moins bien en raison de l’achalandage fortement réduit dans les restaurants. L’équipe a donc décidé de créer ce nouveau système de location de contenants réutilisables.

« On voulait trouver une façon écologique pour mieux gérer l’emballage des commandes à emporter et les livraisons. Étant donné que notre équipe avait tout l’équipement nécessaire en matière de lave-vaisselle, créer un système de réutilisation nous paraissait logique », explique Mme Wong.

Les contenants

Les contenants sont faits d’une sorte de plastique ayant pour nom polypropylène. Ils peuvent être mis aux micro-ondes ou encore dans le frigidaire. Ils peuvent être nettoyés dans des lave-vaisselle commerciaux. De plus, ils peuvent être utilisés jusqu’à 1000 fois.

« L’un de mes buts est de réduire les coûts pour les commerçants qui dépensent beaucoup sur les contenants jetables et recyclables », soutient Mme Wong.

Par ailleurs, les contenants sont de haute qualité en comparaison aux contenants généralement utilisés pour les commandes à emporter.

« Le consommateur peut manger dans un contenant plus solide. C’est une expérience améliorée. La valeur du produit est beaucoup plus élevée, mais le client n’a pas à payer plus cher », exprime-t-elle.

La propriétaire de la chaîne de restaurant Liv Salades, Nelly Assouline, n’a pas hésité à embarquer dans le projet dès que Mme Wong le lui a proposé.

« Je trouve que c’est une excellente idée, non seulement pour l’environnement, mais aussi pour nous les commerçants. Ça va nous permettre de sauver de l’argent », dit-elle.

« Pendant la pandémie, on dépensait énormément sur les emballages pour les plats à emporter. Donc pour moi, Bo c’est le futur. Mishel est une avant-gardiste. Je suis heureuse de plonger avec elle dans ce projet », ajoute-t-elle.

Bo résulte d’un appel à projets de la Ville de Montréal cherchant une solution durable pour l’utilisation d’emballages en plastique à usage unique qui sera interdite dans deux ans.

Articles récents du même sujet