Le Plateau-Mont-Royal

Daniel Vazquez , candidat de Mouvement Montréal

Daniel Vazquez
Daniel Vazquez Photo: Gracieuseté/Mouvement Montréal

Le candidat Daniel Vazquez de Mouvement Montréal espère devenir le prochain maire du Plateau-Mont-Royal. À l’occasion des élections municipales du sept novembre prochain, Métro s’est entretenu avec lui pour connaître ses projets pour l’arrondissement.

C’est à l’âge de 17 ans que Daniel Vazquez arrive au Canada en tant que demandeur d’asile. Treize ans après, ce banquier et conseiller financier ainsi que père de deux enfants et bientôt d’un troisième, a définitivement fait sa place dans son pays d’adoption.

Ses engagements politiques ont commencé dès le CÉGEP puis à l’université. Plus tard, il intègre le parti Québec Solidaire avant de devenir candidat pour le Parti vert du Québec en 2018. En 2019, il se rapproche de l’ancien parti Vrai Changement Montréal jusqu’à la fermeture de ce dernier par le conseil d’administration.

Son engagement en politique est grandement dû à son grand-père lui-même politicien au Mexique.

«[Maintenant] je trouve qu’il y a beaucoup de choses qui ne vont pas bien, explique Daniel Vazquez. L’esprit de communauté a disparu et les loyers explosent».

La crise du logement et l’itinérance

C’est la situation de Milton-Parc et la crise du logement qui ont poussé Daniel Vazquez à proposer sa candidature.

«On ne veut pas déplacer les gens, on veut les loger, dit-il. On veut que leur lieu de résidence ressemble à leur pratique de vie et leur sens de communauté».

Une de ses propositions sur le long terme serait l’utilisation de l’ancien Hôpital Royal-Victoria pour y créer des logements. Il souhaite trouver des solutions pour loger de façon «digne» les personnes en situation d’itinérance.

«J’habite dans une coopérative et je trouve que les subventions pour les coopératives ne sont pas suffisantes», dit-il.

Daniel Vazquez dit vouloir prendre 1% du PVQ et une partie du financement de la police afin de le redistribuer pour les logements, les groupes communautaires et les institutions sportives.

«Il faut traiter les personnes comme des personnes et non pas comme des chiffres», dit-il.

Pour ce père de famille, les transports en commun manquent aussi d’accessibilité et prendre le métro est un calvaire. S’il est élu, il s’attardera à les rendre accessibles pour l’ensemble des citoyens.

Environnement et communauté

Cet habitant du Mile-End veut faire perdurer le verdissement de son arrondissement.

Une de ses propositions est d’augmenter le nombre de jardins communautaires avec l’ajout d’un jardin dans le district De Lorimier.

Il pointe aussi du doigt les problèmes de propreté de l’arrondissement. Daniel Vazquez souhaite donc plus de ramassage des déchets et veut voir plus de poubelles dans l’arrondissement.

Concernant les organismes communautaires, le candidat pour Mouvement Montréal veut supporter les banques alimentaires et développer un projet pilote de frigidaire urbain. Ce projet permettra selon lui de lutter contre la précarité et le gaspillage alimentaire.

Daniel Vazquez voit aussi la question de la sécurité comme un point important et propose le développement d’une patrouille citoyenne avec en son sein, des travailleurs sociaux et des psychologues sans uniforme.

«La précarité c’est la porte d’entrée du crime, dit-il. Nous on veut attaquer la racine du problème».

Concernant la culture, Daniel Vazquez veut plus de subventions pour les logements d’artiste et la création artistique, mais aussi le développement de bourses pour soutenir les artistes et l’art autochtones.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité du Plateau – Mont-Royal.

Articles récents du même sujet