Le Plateau-Mont-Royal
17:24 18 mars 2016 | mise à jour le: 18 mars 2016 à 17:29 temps de lecture: 3 minutes

Davantage de renards rôdent sur le Plateau

Davantage de renards rôdent sur le Plateau
Photo: Collaboration spéciale

Plusieurs renards ont été aperçus au cours des dernières semaines dans différents quartiers de la métropole, dont dans le secteur Milton-parc. Le mammifère serait attiré par la présence accrue de petits rongeurs comme les souris et les rats.

«Avec l’hiver qu’on a eu, c’est certain qu’il y a plus de petits mammifères qui ont survécu ce qui peut attirer les renards. Ils peuvent aussi être attirés par les ordures. Ce sont des animaux très adaptables et pour cette raison, on en voit de plus en plus en milieu urbain», indique Éric Jaccart, biologiste pour le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec.

IMG_1260

L’hiver que vient de passer Montréal a été beaucoup plus chaud que la normale ce qui pourrait avoir un impact à la hausse sur la population de petits rongeurs dans plusieurs arrondissements. Entre 2012 et 2015, une moyenne de 48 requêtes par année ont été enregistrées concernant la présence de rongeurs.

Selon l’agent technique en aménagement de la faune au Service des grands parcs, du verdissement et du mont Royal, Denis Fournier, ces renards viendraient du mont Royal pour se nourrir au cœur de la ville.

«Ils peuvent faire plusieurs kilomètres pour aller chercher leurs proies. Cependant, ils font habituellement leur tanière dans un lieu tranquille. Ainsi, ceux aperçus dans Milton-parc et au centre-ville doivent provenir de la montagne», affirme M. Fournier.

Selon lui, les renards profitent également de la présence abondante d’écureuils gris dans les quartiers centraux.

«Au parc-nature de l’Île-de-la-Visitation, on a vu une diminution de la population d’écureuils gris, lorsqu’on a constaté la présence de renards. C’est un prédateur qui équilibre les populations. On constate que ce canidé est de plus en plus présent à Montréal depuis dix ans», mentionne l’agent technique.

Ce dernier indique que bien que les renards mangeront des rats de petite taille, ils seront plutôt attirés par les souris, mulots et écureuils.

Plusieurs citoyens avaient aussi constaté la présence de renards dans Notre-Dame-de-Grâce, le Vieux-Montréal et au centre-ville au cours des dernières semaines.A-Renard3

Animaux sauvages
Les deux experts de la faune soulignent qu’il faut éviter de les approcher, car ils sont porteurs de maladies.

«Ils peuvent transmettre la rage. Aussi, leur période d’accouplement débutera bientôt. Ils seront donc plus agressifs», explique M. Jaccart.

Il est aussi déconseillé de les nourrir, puisque cela diminue leurs chances de survie sur le long terme.

Articles similaires