Mercier & Anjou
10:53 13 janvier 2020 | mise à jour le: 15 janvier 2020 à 14:07 temps de lecture: 4 minutes

Nouvelle offre pour le terrain du Pavillon Grace Dart

Nouvelle offre pour le terrain du Pavillon Grace Dart
La valeur du terrain de 196 078 pieds carrés est évaluée à un peu plus de 8 millions $. Photo : Google Maps

Un nouveau projet pourrait voir le jour sur l’immense terrain de l’ancien Pavillon Grace Dart. Une entreprise de développement immobilier prévoit y bâtir des unités résidentielles de type unifamiliale et multifamiliale.

Selon des informations publiées récemment au registre des lobbyistes, la Société TGTA a déposé en novembre dernier une demande d’autorisation d’un projet particulier de construction et d’intégration architecturale sur le site du Pavillon Grace Dart, situé au 6085 Sherbrooke Est.

L’entreprise désire y construire des unités résidentielles de type unifamiliale et multifamiliale à être mise en location ou en vente. Une partie du projet vise également le redéveloppement et la mise en valeur du Manoir Grace Dart. Le nombre d’unités à construire, auquel pourraient s’ajouter des commerces, reste à déterminer.

L’autorisation du projet nécessitera certaines dérogations mineures ou modifications au Plan d’urbanisme de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve de la Ville de Montréal. Joint par téléphone, l’associé Martin Galarneau n’a pas voulu émettre de commentaire sur le dossier pour préserver sa confidentialité.

Le Pavillon Grace Dart, un Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) qui desservait la population anglophone de l’est de l’île, a fermé ses portes en 2016 en raison de la vétusté de ses installations.

Le terrain a depuis été mis en vente par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal, sous la gouverne de la Société québécoise des infrastructures. Un appel d’offres public est toujours en cours puisque pour le moment, il n’y a eu aucune adjudication, affirme le CIUSSS.

La valeur du terrain de 196 078 pieds carrés est évaluée à un peu plus de 8 M$.

Ancien projet

L’été dernier, une offre d’achat pour l’ancien Pavillon Grace Dart avait été déposée pour un projet mené par la Société de patrimoine Angus (SPA) et cinq partenaires communautaires et institutionnels de l’est de Montréal. Celle-ci a toutefois été refusée.

Le regroupement souhaitait acheter le terrain afin de construire des résidences étudiantes, des logements sociaux et abordables, ainsi qu’un CHSLD.

Le projet qui avait été soumis par la SPA, l’Unité de travail pour l’implantation de logement étudiant (UTILE), le Collège Maisonneuve, la Société d’Habitation Populaire de l’Est de Montréal (SHAPEM), le Groupe Bellechasse Santé Inc (GBSI) ainsi que le Fondaction CSN en juin dernier était tout autre.

Le vice-président de la SPA, Pierre Choquette, a vu le refus de l’offre de l’été dernier comme une déception, mais dit «se concentrer sur d’autres projets.»

Le coordonnateur de l’UTILE, Laurent Levesque, dit être déçu que le terrain public n’offrira pas de logements abordables ou étudiants. «Ce n’est pas la fin du monde, ajoute-t-il au bout du fil. Mais c’est clair qu’il y a un besoin urgent de logements abordables et pour les étudiants dans l’est de Montréal.»

Le Collège de Maisonneuve qui n’a pas de résidences étudiantes pour le moment aurait aimé se servir du bâtiment pour desservir ses élèves. «Il y a un important pourcentage de nos étudiants qui auraient été intéressés si on avait eu des résidences», avait expliqué la directrice des affaires corporatives et de la communication, Line Légaré, en juin dernier. L’établissement n’a pas voulu émettre de commentaire au sujet du refus de l’offre.

Articles similaires