Mercier & Anjou
18:23 18 juin 2021 | mise à jour le: 18 juin 2021 à 18:23 Temps de lecture: 3 minutes

Ramisa Rahman: une implication exemplaire dans le Projet Harmonie

Ramisa Rahman: une implication exemplaire dans le Projet Harmonie
Photo: Gracieuseté/Tahmidur RahmanRamisa Rahman, une résidente de Mercier-Ouest grandement engagée dans le Projet Harmonie

La résidente de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve Ramisa Rahman fait partie des 21 jeunes aux parcours exceptionnels honorés au Gala des prix Leviers du Regroupement des organismes communautaires autonomes jeunesse du Québec (ROCAJQ).

Un Prix Leviers lui a été remis pour sa grande implication dans le Projet Harmonie, le 14 juin, lors du gala virtuel du Regroupement. Le projet a, entre autres, pour but de venir en aide aux résidents du HLM familial La Pépinière dans Mercier-Ouest.

C’est là que Ramisa et sa famille se sont installées depuis 2008. Voilà trois ans qu’elle s’investit dans les activités du Projet Harmonie; lequel projet l’a présentée aux Prix Leviers.

«J’entends juste des bonnes choses de toi. J’entends que tu es une rassembleuse positive, dynamique, impliquée dans sa communauté. Une source d’inspiration pour beaucoup de monde», a fait valoir durant la cérémonie virtuelle la députée de Bourassa-Sauvé et porte-parole de l’opposition officielle en matière de lutte contre la pauvreté, Paule Robitaille.

Participation tous azimuts

En effet, l’étudiante en première année à l’Université Concordia participait à presque toutes les activités du Projet Harmonie, comme le jardinage, les pique-niques, la cuisine, la halte-garderie, les sorties de famille et la maison des jeunes.

«J’ai fait beaucoup de bénévolat au projet Harmonie avec l’accompagnement scolaire pour aider les jeunes à faire leurs devoirs, pour favoriser leur socialisation et leur apprendre à respecter les autres», avance Ramisa.

Elle sait qu’elle vit dans un quartier défavorisé où les enfants ont besoin de sécurité. «J’essaye de les regrouper et même quand il n’y a pas d’activités du Projet Harmonie, je garde contact avec eux pour qu’ils puissent savoir qu’il y a toujours des adultes auprès d’eux en cas d’urgence», assure-t-elle.

La jeune universitaire avoue qu’elle doit beaucoup au Projet Harmonie qui lui a aussi donné son premier emploi.

«J’avais 19 ans et j’étais déprimée et je ne voulais plus continuer mes études. Et donc, le projet Harmonie m’a permis de retrouver confiance en moi avec un projet à long terme comme l’accompagnement scolaire», se réjouit Ramisa.

Elle relève que même son petit frère de quatre ans bénéficie lui aussi des services du projet. Grâce au service de garde offert, il pouvait rester avec les autres enfants et apprendre le français.

«On est beaucoup d’adultes et lui il est le seul enfant. Le service nous donne un peu de répit le matin pour nous concentrer sur nous autres et sur notre travail», souligne la lauréate.

Les félicitations du premier ministre québécois

Ramisa s’investit aussi au sein du Comité des résidents de la Pépinière en participant à l’organisation des soirées de cinéma. Elle pense que celles-ci donnaient de la vie au quartier devenu «un désert avec la Covid.»

«Avec les soirées cinéma, ça donnait l’opportunité aux voisins et aux familles de sortir tout en gardant la distance», rapporte-t-elle.

En recevant son Prix Leviers, elle a remercié le Projet Harmonie, lequel l’a introduite ainsi dans le cercle des jeunes se démarquant dans la province. À l’ouverture du gala, le premier ministre du Québec, François Legault, les a tous félicités.

«Vous avez fait preuve d’une résilience exceptionnelle à travers un parcours de vie parfois difficile. Vous avez dû faire preuve de beaucoup de courage et vous êtes maintenant une force positive pour notre communauté grâce à votre implication», a-t-il déclaré.

Articles similaires